En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.140
+0.10 %

USA: contrats d'armements d'un milliard de dollars à Ryad

| AFP | 361 | Aucun vote sur cette news
Le prince héritier saoudien Mohammad Ben Salmanet le secrétaire à la Défense américain James Mattis lors d'une réunion au Pentagone le 22 mars  2018 à Washington, DC.
Le prince héritier saoudien Mohammad Ben Salmanet le secrétaire à la Défense américain James Mattis lors d'une réunion au Pentagone le 22 mars 2018 à Washington, DC. ( Brendan Smialowski / AFP )

L'administration américaine a annoncé jeudi avoir donné son feu vert pour des contrats d'armement pour un montant total de plus d'un milliard de dollars avec l'Arabie saoudite, dont le prince héritier est actuellement en visite aux Etats-Unis.

Le principal contrat porte sur la vente de 6.600 missiles antichar TOW 2B, pour 670 millions de dollars, selon un communiqué du département d'Etat américain. Les autres accords portent sur de la maintenance pour hélicoptères (103 millions de dollars) et sur des pièces détachées pour plusieurs sortes de véhicules terrestres (300 millions).

Selon un responsable américain, ces ventes étaient dans les tuyaux depuis la visite en mai dernier de Donald Trump en Arabie saoudite, où il avait annoncé des contrats d'armement d'un montant record de 110 milliards de dollars dont une grande part ne s'est pas encore concrétisée.

Par cette annonce à Ryad, lors de son premier déplacement présidentiel, le milliardaire républicain voulait pousser le royaume sunnite à jouer un plus grand rôle militaire dans la région, en premier lieu face à l'Iran chiite, bête noire commune des Américains et des Saoudiens.

Depuis, les relations américano-saoudiennes n'ont fait que se renforcer, malgré les critiques internationales contre les méthodes du jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, nouvel homme fort du royaume, notamment au sujet du Yémen.

Le Sénat américain a rejeté mardi, jour de la rencontre entre Donald Trump et "MBS", une résolution visant à arrêter l'assistance militaire à la coalition menée par Ryad contre les rebelles houthis au Yémen, soutenus par Téhéran.

Selon l'administration américaine, ces nouvelles ventes d'armes vont "soutenir la politique étrangère des Etats-Unis et les objectifs de sécurité nationale en améliorant la sécurité d'un pays ami". Les contrats approuvés jeudi vont être finalisés si le Congrès américain ne s'y oppose pas.

Le prince saoudien, qui a entamé lundi une tournée de près de trois semaines aux Etats-Unis, mène une véritable opération de séduction et a rencontré de nombreux parlementaires américains à Washington.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…