5 276.37 PTS
-0.49 %
5 278.5
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 229.01
-0.52 %
DAX PTS
12 365.66
-0.84 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

US / Eco : la Fed maintient le cap, avant de connaître son nouveau patron

| Boursier | 198 | Aucun vote sur cette news

La banque centrale américaine n'a pas modifié ses taux mercredi. Donald Trump devrait annoncer jeudi le nom du successeur de Janet Yellen à la tête de l'institution.

US / Eco : la Fed maintient le cap, avant de connaître son nouveau patron
Credits Reuters

La réunion de la Fed n'a pas réservé de grandes surprises mercredi, mais elle revêt néanmoins une importance symbolique dans la mesure où le nom du prochain président de la banque centrale américaine devrait être dévoilé jeudi par le président américain Donald Trump.

Sans surprise, le Comité monétaire de la Banque centrale américaine n'a pas modifié le taux des Fed Funds, qui évolue ainsi toujours dans une fourchette allant de 1% à 1,25%. Le Comité a précisé par ailleurs que le programme de normalisation du bilan de la Fed (qui a débuté en octobre) est en cours. Tous les membres du FOMC ont voté en faveur de ces décisions, dont l'actuelle présidente, Janet Yellen, ainsi que Jerome Powell, qui fait figure de favori pour succéder à Mme Yellen le 1er février prochain. D'ici là, la Fed tiendra deux autres réunions, les 12 et 13 décembre (les marchés s'attendent cette fois à une hausse des taux d'un quart de point), puis les 30 et 31 janvier, qui sera la toute dernière réunion présidée par Janet Yellen.

Jerome Powell au coude à coude avec John Taylor pour présider la Fed

Mercredi, les marchés financiers ont peu réagi au communiqué de la Fed qui contenait peu de nouveautés. Les indices Dow Jones et S&P 500 sont restés orientés en légère hausse, soutenus par les commentaires positifs de la Fed sur l'économie américaine, qui justifie selon elle la poursuite d'une politique graduelle de relèvement des taux directeurs.

Le Comité de politique monétaire a ainsi estimé que "le marché de l'emploi a continué de se renforcer et l'activité économique a augmenté à un rythme solide, malgré les perturbations causées par les ouragans". La banque centrale a cependant noté que l'inflation hors alimentation et énergie est restée faible et que sur les 12 derniers mois, "les mesures d'inflation ont ralenti cette année et restent sous l'objectif de 2%" fixé par l'institution. La Fed continue d'estimer que la hausse des prix finira par se stabiliser "à moyen terme" autour de 2%, mais ajoute qu'elle "surveille de près les développements concernant l'inflation".

La faible inflation épine dans le pied de la Fed

Cette faiblesse de l'inflation est le principal obstacle à une accélération de la normalisation des taux directeurs américains, qui restent très bas en termes historiques. Le prochain président de la Fed se retrouvera donc face au même dilemme que Janet Yellen en ce qui concerne la politique monétaire à suivre.

Selon les dernières rumeurs de marché, c'est Jerome Powell, membre du conseil des gouverneurs de la Fed depuis 2012, qui semble avoir un léger avantage face à l'autre finaliste présumé, John Taylor, un éminent professeur d'économie républicain, dans la course à la tête de la Fed.

M. Powell est perçu comme plus favorable à une simplification de la régulation financière que ne l'est Mme Yellen, selon les analystes, mais dans l'ensemble, il devrait poursuivre une politique monétaire proche de celle menée actuellement. John Taylor est en revanche considéré comme un "faucon", susceptible d'accélérer le rythme du resserrement...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

Les marchés européens évoluent dans le rouge à la mi-séance, alors que doit être publié sous peu le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la BCE. Les investisseurs…

Publié le 22/02/2018

Plus forte hausse du CAC40, TechnipFMC gagne 5% à 25 euros

Publié le 22/02/2018

TechnipFMC bondit de 5,7% à 25,14 euros, soutenu par des résultats 2017 jugés solides et des prévisions plus favorables. L'an dernier, le groupe parapétrolier franco-américain, né de la fusion…

Publié le 22/02/2018

Parmi les nombreuses publications du jour, Arkema se distingue avec une hausse qui approche les 3% à 106,4 euros...

CONTENUS SPONSORISÉS