En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.34 PTS
-1.01 %
4 842.0
-0.96 %
SBF 120 PTS
3 852.51
-1.02 %
DAX PTS
10 808.75
-1.06 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.130
-0.49 %

Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur

| AFP | 265 | Aucun vote sur cette news
Les entreprises en Malaisie et en Indonésie, qui dominent la production mondiale d'huile de palme, sont fréquemment accusées de déforestation
Les entreprises en Malaisie et en Indonésie, qui dominent la production mondiale d'huile de palme, sont fréquemment accusées de déforestation ( WAHYUDI / AFP/Archives )

Une publicité d'une chaîne de supermarchés britannique, devenue virale et montrant un orang-outang sans habitat suite à la déforestation due aux plantations d'huile de palme, a été vivement critiquée vendredi par un organisme représentant le secteur.

Cette publicité de Noël du groupe Iceland est un dessin animé dans lequel un orang-outang explique à une petite fille que sa forêt a été rasée. Elle a été vue des millions de fois sur les réseaux sociaux et a entraîné la propagation du hashtag #NoPalmOilChristmas (pas d'huile de palme à Noël) sur Twitter.

Cette pub, baptisée "Rang-tan" d'après le surnom donnée au petit singe, demande aux consommateurs de prendre conscience des conséquences environnementales de l'huile végétale la plus largement utilisée au monde.

L'industrie de l'huile de palme, qui pèse plusieurs milliards de dollars, n'a pas été impressionnée par cette courte vidéo.

"L'interdiction de l'huile de palme n'est pas la solution. Le boycott n'est pas la solution", a déclaré vendredi à l'AFP Darrel Webber, président de la RSPO (table ronde pour une huile de palme durable), basée en Malaisie.

"Les marges des détaillants sont très faibles de nos jours. Le moyen le plus facile de se faire de la publicité est le meilleur pour eux", a-t-il ajouté.

La RSPO, qui certifie 20% de la production mondiale d'huile de palme, a annoncé jeudi un accord pour une nouvelle norme qui vise à "renforcer" la protection environnementale et les droits de l'Homme dans les plantations.

Iceland, spécialisé dans les surgelés, avait auparavant annoncé qu'il allait arrêter d'utiliser de l'huile de palme, présente dans bon nombre de produits, de la margarine aux biscuits en passant par les savons et shampoings, en raison de la destruction environnementale qu'elle engendrait.

"Nous n'avons pas retiré l'huile de palme de nos produits alimentaires pour profiter d'un +gadget marketing+, mais pour susciter une prise de conscience populaire de la destruction continue des forêts tropicales", a indiqué à l'agence Bloomberg le directeur d'Iceland, Richard Walker.

"En procédant de la sorte, nous espérons mettre l'industrie de l'huile de palme sous pression pour qu'elle fournisse véritablement le produit durable qu'elle promet depuis longtemps", a-t-il précisé.

Une pétition ayant quasiment réuni un million de signatures demande à ce que la publicité soit diffusée sur la télévision britannique après qu'elle a été bloquée pour avoir été jugée trop politique.

Des groupes en Malaisie et en Indonésie, qui dominent la production mondiale d'huile de palme, sont fréquemment accusés de déforestation et de culture sur brûlis, une technique primitive utilisée comme moyen de défrichement et de fertilisation dans les zones tropicales. Ces méthodes détruisent l'habitat d'espèces menacées, dont les orang-outangs.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Les marchés actions se replient nettement en raison de craintes sur la croissance mondiale. En Chine, la croissance de la consommation en novembre est au plus bas depuis 15 ans à +8,1% et la…

Publié le 14/12/2018

Rothschild & Co remplacera Solocal Group au sein de l’indice SBF 120 à partir du 24 décembre 2018, a annoncé Euronext.source : AOF

Publié le 14/12/2018

Le titre casse un large canal baissier en place depuis mai dernier. Du côté des indicateurs techniques, les cours évoluent au-dessus de leurs moyennes mobiles à 20 et 50 séances tandis que le RSI…

Publié le 14/12/2018

LVMH a frappé un grand coup. Le groupe français a conclu un accord pour acquérir la chaîne d'hôtels haut de gamme Belmond. La transaction valorise les fonds propres de Belmond 2,6 milliards de…

Publié le 14/12/2018

Bernin, le 14 décembre 2018       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code…