En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 356.92 PTS
+0.77 %
5 355.00
+0.78 %
SBF 120 PTS
4 298.69
+0.68 %
DAX PTS
12 562.35
+0.40 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Une offre pour l'usine dijonnaise Francéole de mâts d'éoliennes

| AFP | 271 | Aucun vote sur cette news
Assemblage des turbines éoliennes le 1er février 2013 dans l'autre usine  de FrancEole, basée elle au Creusot
Assemblage des turbines éoliennes le 1er février 2013 dans l'autre usine de FrancEole, basée elle au Creusot ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

Une offre de reprise a été déposée pour l'usine dijonnaise du fabricant bourguignon de mâts d'éoliennes Francéole, l'un des deux sites de cette entreprise placée en redressement judiciaire le 17 mai, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

L'offre, qui prend la forme d'une "lettre d'intention détaillée", a été déposée par le fonds d'investissement Nimbus, qui propose de maintenir la quasi-totalité des emplois, soit une cinquantaine, sur le site de Longvic, dans l'agglomération dijonnaise, selon la même source.

Le repreneur propose de poursuivre l'activité de fabrication de mâts éoliens. Son offre doit être examinée lors d'une audience prévue le 7 septembre au tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône, qui pourrait cependant être reportée pour laisser le temps de la négociation.

Cette proposition ne concerne pas le deuxième site du groupe basé au Creusot (Saône-et-Loire), qui compte une centaine de salariés et avait reçu de son côté, le 24 juillet, une offre de reprise présentée par la société Matière.

Ce repreneur potentiel, qui ne garantit le maintien que de 46 emplois, souhaite aussi diversifier l'activité de l’usine: à la place d'éoliennes, y seraient construits des ponts métalliques, spécialité du groupe Matière depuis 1932.

Francéole a réalisé 29 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 mais sa trésorerie ne couvre ses besoins que jusqu’à fin septembre-début octobre.

Une première période d'observation n'avait pas permis de trouver un repreneur pour l'ensemble des deux sites de l'entreprise.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Nanobiotix flambe de 48% à 14,86 euros, permettant au titre, soumis à une forte volatilité, de revenir en territoire positif depuis le début de l'année. Les investisseurs saluent une excellente…

Publié le 22/06/2018

BlackRock sous les 5% des droits de vote

Publié le 22/06/2018

66% de part d'audience...

Publié le 22/06/2018

Sodexo "montre des signes de vie sur le marché de l'éducation aux Etats-Unis". Avec son tracker des "nouveaux contrats" remportés par les sociétés du secteur de la restauration collective,…

Publié le 22/06/2018

A la recherche d'un PDG depuis la démission de Jean-Marc Janaillac, Air France KLM aurait jeté son dévolu sur Philippe Capron, le directeur financier...