En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 281.37 PTS
-1.81 %
5 233.5
-1.76 %
SBF 120 PTS
4 168.70
-1.85 %
DAX PTS
11 952.41
-1.78 %
Dowjones PTS
25 490.47
-1.11 %
7 307.93
-1.52 %
1.118
-0.00 %

Une faille WhatsApp exploitée pour installer des logiciels espions

| AFP | 187 | 1 par 1 internautes
A security flaw in WhatsApp, now fixed, allowed attackers to install spyware on phones
A security flaw in WhatsApp, now fixed, allowed attackers to install spyware on phones ( NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives )

Une faille sécuritaire dans la très populaire application de messagerie WhatsApp a permis à des pirates informatiques d'installer un logiciel espion sur des téléphones, a admis la société mardi, dernier déboire en date pour sa maison mère Facebook.

Cette faille - dévoilée par le Financial Times, et résorbée dans la dernière mise à jour de WhatsApp - a permis aux pirates informatiques d'insérer un logiciel malveillant sur des téléphones en appelant les usagers de l'application, utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde.

Le quotidien financier a cité un vendeur de logiciels d'espionnage affirmant que ce logiciel avait été mis au point par une société israélienne entourée de secret, NSO Group, accusée d'aider des gouvernements du Moyen-Orient au Mexique à espionner des militants et des journalistes.

Des chercheurs en sécurité informatique ont estimé que le programme informatique malveillant présentait des similarités avec d'autres technologies développées par la même société, selon le New York Times.

WhatsApp a découvert début mai l'attaque informatique, qui vise des appareils Android, des iPhones d'Apple, entre autres, et a trouvé un remède en moins de dix jours.

WhatsApp encourage donc "les gens à télécharger la dernière version de notre application, et à mettre régulièrement à jour celle du système d'exploitation de leur téléphone mobile pour le protéger d'éventuels programmes destinés à (subtiliser) les données" qui y sont stockées, a déclaré un porte-parole dans un communiqué envoyé à l'AFP.

La société n'a pas donné de chiffres sur le nombre d'utilisateurs concernés ou visés par l'attaque informatique, et précise avoir informé les autorités américaines du problème.

NSO a de son côté réagi dans un communiqué en affirmant que sa technologie est "commercialisée par l'intermédiaire de licences à des gouvernements dans le seul objectif de combattre la criminalité et le terrorisme".

Cette faille est la dernière controverse en date pour Facebook, la maison mère de WhatsApp, qui fait l'objet d'intense critiques pour avoir permis à des sociétés de recherche de collecter les données personnelles de ses utilisateurs et pour sa réaction lente à l'usage par la Russie de son réseau social comme vecteur de désinformation lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2019

Le groupe français Bigben remporte un appel d'offres en étant sélectionné par Orange Pologne pour fournir accessoires mobiles et objets connectés...

Publié le 23/05/2019

La dette nette de Rallye pointe à 2,899 MdsE...

Publié le 23/05/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 23/05/2019

Ces procédures ne concernent pas le Groupe Casino...

Publié le 23/05/2019

Paris, le 23 mai 2019, 19h30     COMMUNIQUE de presse Communiqué du Conseil d'administration d'Eramet    Lors de sa réunion du 23 mai 2019, le Conseil…