En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 788.54 PTS
-0.46 %
4 787.50
-0.48 %
SBF 120 PTS
3 815.65
-0.45 %
DAX PTS
10 881.87
-0.45 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.140
+0.06 %

Une étude très inquiétante concernant l'emploi aux Etats-Unis

| Boursier | 579 | Aucun vote sur cette news

La dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas ressort préoccupante au plus haut point

Une étude très inquiétante concernant l'emploi aux Etats-Unis
Credits Reuters

La dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas concernant les destructions de postes annoncées aux États-Unis ressort inquiétante. Ainsi, les annonces de licenciements en octobre 2018 ont grimpé de 37% en comparaison du mois antérieur, représentant 75.644 postes.

Une seule compagnie compte pour l'essentiel des licenciements

Néanmoins, comme le constate Challenger, les annonces d'une seule compagnie ont compté (pour la troisième fois cette année) pour l'essentiel des destructions d'emplois dévoilées. Ainsi, 58% des licenciements annoncés en octobre concernent l'opérateur télécom Verizon, qui offre des packages de départ volontaire à 44.000 managers afin d'économiser 10 milliards de dollars. En septembre, c'était l'établissement financier Wells Fargo, avec l'annonce de 26.000 suppressions d'emplois (10% de ses effectifs) qui avait représenté près de la moitié des coupes totales (55.285 en septembre à l'échelle nationale).

En mars, la chaîne Toys"R"Us avait déjà représenté 55% du total des annonces de licenciements, avec 33.000 postes sur 60.357.

Une hausse de 154% des annonces de licenciements sur un an

Quoi qu'il en soit, les annonces de destructions de postes grimpent donc de 37% en comparaison du mois antérieur en octobre, et de 154% en glissement annuel ! De plus, les coupes annoncées en octobre sont les plus élevées depuis le mois de juillet 2015 (105.696 suppressions d'emplois avaient alors été annoncées).

Le moment de s'inquiéter ?

"Ces trois entreprises appartiennent à des secteurs en proie à de graves perturbations, ce qui les oblige à évoluer pour répondre à la demande des consommateurs", a déclaré Andrew Challenger, vice-président de Challenger, Grey & Christmas, Inc. "La bonne nouvelle pour ceux qui acceptent des offres est que le moment est bien choisi pour chercher un nouvel emploi, surtout s'ils agissent rapidement. L'augmentation des annonces de suppressions d'emplois pourrait en effet indiquer que nous nous dirigeons vers un ralentissement économique, même si les employeurs s'attachent encore majoritairement à garder leurs travailleurs", a ajouté le dirigeant.

"L'économie est presque au plein emploi et la création d'emplois a généralement dépassé les attentes. Les salaires restent toutefois stables. Dans le même temps, les récentes fluctuations du marché boursier font apparaître les préoccupations des investisseurs et le fait que les tarifs (prélèvements douaniers dans le cadre du conflit commercial entre USA et Chine) commencent à avoir un impact", analyse Challenger.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Le premier jet ACJ320neo a été réceptionné par Acropolis Aviation au Royaume-Uni. L'aménagement cabine de l'appareil sera ensuite effectué par AMAC à Bâle en Suisse, où l'avion sera équipé…

Publié le 17/01/2019

            Sodexo reconnu par Bloomberg pour son engagement en faveur de l'égalité hommes-femmes   Paris, 17 janvier 2019 - Sodexo, leader mondial des Services de…

Publié le 17/01/2019

Siemens n'entendrait pas faire de concessions supplémentaires à la Commission européenne afin d’obtenir son aval concernant le rapprochement de ses activités ferroviaires avec Alstom. Le groupe…

Publié le 17/01/2019

La forte volatilité sur les marchés au quatrième trimestre a gâché la fin d’année des banques françaises. Près d’un mois après Natixis, Société Générale a lancé ce matin une alerte…

Publié le 17/01/2019

La forte volatilité sur les marchés au quatrième trimestre a gâché la fin d’année des banques françaises. Près d’un mois après Natixis, Société Générale a lancé ce matin une alerte…