En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Un responsable de la Fed préconise la prudence dans la hausse des taux

| AFP | 230 | Aucun vote sur cette news
Un responsable de la Banque centrale américaine Fed préconise la prudence dans le relèvement des taux
Un responsable de la Banque centrale américaine Fed préconise la prudence dans le relèvement des taux ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )

Le vice-président de la Banque centrale américaine (Fed), Richard Clarida, s'est montré prudent mardi sur la politique monétaire à mener, préconisant une hausse graduelle des taux d'intérêt bien qu'anticipant la poursuite de l'expansion économique et voyant peu de risques pour la croissance.

M. Clarida a souligné que les responsables de la Fed allaient scruter les éventuels signes d'inflation et l'évolution du marché du travail avant de prendre une quelconque décision.

"Une stratégie de politique monétaire doit trouver une manière de combiner les données à venir et un modèle de l'économie avec une dose saine de jugement --et d'humilité!-- pour formuler, puis communiquer le rythme de politique des taux (conformément à) nos objectifs", a-t-il souligné lors d'une conférence à New York.

En se basant sur l'expérience passée et les dernières données économiques, il recommande "une politique de normalisation graduelle dans la mesure où elle permettra à la Fed" d'accumuler plus d'informations pour des décisions à venir.

Il a par ailleurs estimé que les taux d'intérêt étaient "plus près" du taux neutre, un niveau idéal (probablement proche de 3%, selon les spécialistes) qui ne restreint, ni ne stimule l'économie.

"Près jusqu'à quel point est une question de jugement, et il y a une variété de points de vue au sein du FOMC", le Comité monétaire de la Banque centrale, a-t-il toutefois admis.

"Les fondamentaux de l'économie américaine sont robustes (...) Les prévisions du secteur privé pour l'année entière (...) suggèrent que la croissance devrait être de 3% ou un peu plus", a insisté Richard Clarida.

Si cela était confirmé, la croissance 2018 serait la plus rapide du cycle d'expansion actuel qui est entré dans sa dixième année en juillet dernier.

"Si, comme je m'y attends, la croissance économique se poursuit en 2019, cela sera la plus longue expanson américaine de l'histoire", a-t-il également noté.

Richard Clarida semble avoir assoupli sa position puisque dans un discours fin octobre, il avait alors estimé que même après trois hausses des taux cette année, la politique des taux d'intérêt de la Fed (à 2,25%) stimulerait encore l'économie.

Et, le président de la Fed, Jerome Powell, avait de son côté souligné que la Fed était loin de revenir à un niveau qui ne dynamiserait plus l'économie.

Mais face à la volatilité des marchés financiers ces dernières semaines, déjà secoués au gré des décisions de politique commerciale de Donald Trump, les responsables semblent désormais adopter une posture plus prudente.

Mardi, Richard Clarida a ainsi mis en exergue la difficile équation: relever les taux trop rapidement risque d'écourter l'expansion économique; les relever trop lentement pourrait accélérer l'inflation, ce qui pourrait compromettre la stabilité financière.

Dt/vog/nas

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...