En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.03 %

Plusieurs milliers de manifestants à Paris à l'appel de la CGT

| AFP | 622 | Aucun vote sur cette news
Début de la manifestation de la CGT le 1er décembre 2018 place de la République, à Paris
Début de la manifestation de la CGT le 1er décembre 2018 place de la République, à Paris ( Zakaria ABDELKAFI / AFP )

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans le calme samedi à Paris à l'appel de la CGT, pour réclamer un infléchissement de la politique du gouvernement et soutenir les chômeurs, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les manifestants, 15.000 selon les organisateurs, 2.100 selon la police, ont rallié le siège de l'Unédic, rue Traversière (XIIe) depuis la place de la République, sans incident et entourés d'un imposant service d'ordre de la CGT. Ils étaient en cours de dispersion peu avant 17H00.

La banderole de tête réclamait: "Droit au travail et à un revenu de remplacement pour tous les privés d'emploi", sur fond de slogans comme: "face au chômage et la misère, orga, orga, organise ta colère".

Le Comité national des travailleurs privés d'emploi et précaires de la CGT organise depuis 12 ans le premier samedi de décembre une mobilisation pour soutenir les chômeurs, un appel auquel s'est jointe cette année la confédération.

Des manifestants arboraient des drapeaux avec le logo de la CGT, d'autres ceux de la FSU ou de Lutte ouvrière.

Parmi eux, beaucoup de gilets rouges de la CGT, mais aussi quelques "gilets jaunes", dont la manifestation avait lieu en même temps sur les Champs-Elysées, sur fond de violences et d'affrontements avec les forces de l'ordre.

Certains gilets jaunes ont notamment rejoint la manifestation de la CGT place de la Bastille.

"Je ne suis pas du tout militant syndical. Je suis venu manifester avec la CGT parce qu'ici c'est sécurisé", a expliqué à l'AFP Thierry Renaud, 24 ans, l'un des "gilets jaunes" présents originaire des Ardennes, qui a expliqué avoir été précédemment refoulé des Champs-Elysées.

"+Les gilets jaunes+, il y en a ici, mais c'est marqué CGT dessus", a déclaré pour sa part le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez, ajoutant que "dans beaucoup d'autres endroits il y a des gilets rouges (de la CGT, ndlr) et des +gilets jaunes+ qui manifestent ensemble".

D'autres rassemblements à l'appel de la CGT étaient programmés en régions. A Rennes notamment, "gilets jaunes" et militants CGT ont manifesté côte à côte.

"C'est plutôt une bonne chose parce qu'on a beaucoup de revendications communes", en particulier "l'augmentation du Smic et des salaires" et la "justice fiscale", a-t-il expliqué.

"Ca suffit les taxes, taxez les très très riches et augmentez les salaires, retraites, Smic", pouvait-on lire sur une pancarte.

La confédération avait lancé son appel le 20 novembre, trois jours après la première journée de mobilisation des "gilets jaunes" avec laquelle elle a marqué au début ses distances, avant d’esquisser un appel à la convergence des luttes.

Le syndicat envisage déjà une prochaine mobilisation avant la fin de l'année. "Il y un rendez-vous important le 14 décembre (quand) le gouvernement va pouvoir statuer sur le Smic", a indiqué M. Martinez.

Le Premier ministre Edouard Philippe, a annoncé mercredi qu'il n'y aurait "pas de coup de pouce supplémentaire" au-delà de la "revalorisation légale" du salaire minimum prévue au 1er janvier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/12/2018

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat, le 19 septembre 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )"Ca peut paraître loufoque mais c'est la réalité": devant les juges, Alexandre…

Publié le 16/12/2018

Alexandre Benalla le 19 septembre 2018 lors de son audition devant une commission du Sénat ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Le dossier du 1er mai s"épaissit pour Alexandre Benalla:…

Publié le 16/12/2018

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 27 novembre 2018 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )La secrétaire d'Etat…

Publié le 16/12/2018

Alexandre Benalla le 19 septembre 2018 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )L'ex-collaborateur déchu de l'Élysée Alexandre Benalla a de nouveau été mis en examen le 29 novembre pour des…

Publié le 16/12/2018

Emmanuel Macron en visite à Strasbourg, le 14 décembre 2018 ( Jean-Francois BADIAS / POOL/AFP/Archives )La popularité d'Emmanuel Macron est remontée de deux points, à 31% de satisfaits, au…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...