5 383.81 PTS
-
5 383.50
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 301.32
+0.00 %
DAX PTS
13 043.03
-
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
+0.00 %
Nikkei PTS
21 437.23
+0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un marché de l'emploi toujours solide aux Etats-Unis, mais l'évolution salariale pose question

| Boursier | 125 | Aucun vote sur cette news

Solides créations de postes en juin aux Etats-Unis après la déception du mois de mai

Un marché de l'emploi toujours solide aux Etats-Unis, mais l'évolution salariale pose question
Credits Reuters

Le rapport mensuel de l'emploi américain était très attendu par la communauté financière après la division clairement affichée par les membres de la Fed sur les perspectives d'inflation et sur leurs conséquences sur le rythme du resserrement monétaire aux Etats-Unis.

Solides créations de postes mais hausse du taux de chômage

S'il ne fait aucun doute que la première économie mondiale continue à très bien se porter comme en atteste la création de 222.000 emplois (contre 179.000 pour le consensus) le mois dernier et la révision positive des données d'avril et juin, il faut noter qu'historiquement les chiffres de juin sont globalement toujours robustes dans la mesure où un grand nombre d'entreprises embauchent avant la saison estivale. En outre, bien qu'en légère hausse, le taux de participation reste proche d'un plancher de trente ans, à 62,8% (62,7% en mai). Cette petite augmentation de la population active s'est d'ailleurs traduite par une hausse du taux de chômage en juin, à 4,4% (+0,1 point).

L'évolution des salaires continue à poser question

Le bat-blesse en revanche du côté de l'évolution des salaires. Le salaire horaire moyen a en effet augmenté de seulement 0,2% en juin, là où les opérateurs espéraient une hausse de 0,3%. Sur un an, la progression atteint 2,5% contre 2,6% attendu. "La croissance des salaires est une déception pour le marché. C'est un élément très important pour les investisseurs, car sans croissance des salaires, l'équation de la hausse des taux d'intérêt est menacée", souligne Naeem Aslam, Chief Market Analyst chez Think Markets.

Quid de la Fed?

"La plupart des participants ont considéré la récente faiblesse des indicateurs de prix comme étant essentiellement le reflet de facteurs idiosyncratiques (...) cependant, plusieurs participants ont exprimé leur inquiétude sur le fait que les progrès (...) pourraient avoir ralenti et que la faiblesse récente de l'inflation puisse persister", pouvait-on lire mercredi soir dans le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve Fédérale. Il n'est pas certain que les données du jour permettent d'y voir plus clair. Il semble difficile pour la Fed d'atteindre son objectif d'une inflation à 2% sans hausse sensible des salaires...

A l'heure actuelle, la plupart des économistes s'attendent toujours à ce que la Fed commence à réduire son bilan en septembre avant de relever à nouveau ses taux lors de la dernière réunion de son FOMC cette année, en décembre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Malgré le recul de l'activité sur le trimestre, les objectifs annuels sont réitérés...

Publié le 19/10/2017

Les objectifs sont confirmés...

Publié le 19/10/2017

La société a amélioré son bénéfice net semestriel...

Publié le 19/10/2017

La transaction devrait réduire la dette de 2,4 MdsE...

CONTENUS SPONSORISÉS