5 259.73 PTS
-0.14 %
5 254.50
-0.17 %
SBF 120 PTS
4 204.58
-0.17 %
DAX PTS
12 568.33
-0.21 %
Dowjones PTS
22 296.09
-0.24 %
5 867.35
+0.00 %
Nikkei PTS
20 330.19
-0.33 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un homme d'affaires chinois va investir 1,5 milliard de dollars dans le poisson polynésien

| AFP | 173 | 4 par 1 internautes
Des poissons de l'archipel des Tuamotu, en Polynésie française
Des poissons de l'archipel des Tuamotu, en Polynésie française ( GREGORY BOISSY / AFP/Archives )

L’homme d’affaires chinois Wang Cheng va investir 1,5 milliard de dollars dans la création d’une ferme aquacole sur l'atoll de Hao, dans l’archipel des Tuamotu, en Polynésie française, a-t-il annoncé devant le gouvernement local, mercredi à Papeete.

Il souhaite produire chaque année 50.000 tonnes de poisson de lagon (principalement des mérous et des napoléons) destinées à l’export. Les travaux débuteront en décembre, selon Wang Cheng, président de la société Tahiti Nui Ocean Foods.

L'homme d'affaires a fait fortune dans les énergies renouvelables, en particulier les panneaux solaires et les véhicules électriques.

Le gouvernement de la Polynésie française soutient le projet, en gestation depuis cinq ans. Il permettra selon Wang Cheng la création de près de 300 emplois pendant les 30 mois de chantier, et de 500 emplois dès le début de l’exploitation. Une chance à saisir dans des atolls qui se dépeuplent et où les seules ressources sont la pêche et le coprah (noix de coco), ou plus rarement la perliculture et le tourisme.

Wang Cheng a insisté sur la protection de l'environnement. Tous les véhicules qui circuleront sur l'atoll seront électriques et se rechargeront sur des bornes solaires. Les activités de la ferme seront aussi alimentées par des toitures équipées de panneaux solaires.

Plus original : les déjections de poissons seront consommées par des concombres de mer (holothuries), qui seront élevés au fond du lagon, et aussi exportés car ils sont prisés en Chine. L'idée est de recréer un cycle naturel, en s'aidant de la courantologie, pour limiter les dépôts au fond du lagon.

L’homme d’affaire a promis qu’il irait au-delà des normes environnementales en vigueur : les cages à poissons seront espacées d’au moins un kilomètre. Si le lagon de Hao ne parvient pas à produire le tonnage envisagé, l'entreprise sollicitera les atolls environnants plutôt que de le surexploiter.

"Les meilleurs lagons, ça donne les meilleurs poissons, et ça ouvre les meilleurs marchés", a dit Wang Cheng devant Edouard Fritch, le président de la Polynésie française.

"Nous avons une technique d’écloserie unique au monde, et nous bénéficierons du soutien scientifique de l'université de Shanghai", a-t-il précisé.

Hao a été une base arrière des essais nucléaires de Moruroa et Fangataufa pour l'armée française. Ce choix a donc pu surprendre, mais l'atoll a été dépollué. Les infrastructures déjà en place ont permis un investissement moindre. L’exploitation devrait commencer en 2020.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2017

Natixis a annoncé la nomination de Joseph Lavorgna en tant que Chef économiste pour les Amériques. Basé à New York, il est rattaché à Denis Prouteau, responsable de la Recherche Global Markets…

Publié le 26/09/2017

Reworld Media est bien orienté dès l'ouverture de la séance, s'appréciant de 4,37% à 2,15 euros, après avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre. Le résultat net du groupe a ainsi…

Publié le 26/09/2017

Dans un marché baissier à l'ouverture, Amundi avance de 0,3% à 69,8 euros...

Publié le 26/09/2017

De la croissance rentable au menu

Publié le 26/09/2017

Nexans va fabriquer et livrer 250 kilomètres de câble sous-marin à fibre optique destiné à Huawei Marine, maître d‘œuvre du projet de construction et de déploiement de la liaison SEAX-1. Le…

CONTENUS SPONSORISÉS