En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
+0.05 %
5 471.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 386.46
+0.05 %
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 565.93
+0.01 %
7 552.98
+0.06 %
1.177
+0.16 %

Un fermier péruvien traîne un géant de l'énergie devant la justice allemande

| AFP | 444 | 5 par 1 internautes
Saul Luciano Lliuya, un fermier péruvien, pose devant le tribunal de Hamm dans l'ouest de l'Allemagne, le 13 novembre 2017
Saul Luciano Lliuya, un fermier péruvien, pose devant le tribunal de Hamm dans l'ouest de l'Allemagne, le 13 novembre 2017 ( Guido Kirchner / dpa/AFP )

La justice allemande se penche lundi en appel sur la recevabilité de la plainte d'un fermier péruvien qui demande au géant allemand de l'énergie RWE de réparer les dégâts causés par le changement climatique dans les Andes.

Cette démarche, soutenue par l'ONG allemande Germanwatch, vise à obtenir une première décision de "justice climatique mondiale", un concept politique qui obligerait un "nord" polluant à dédommager les pays du "sud" affectés.

L'audience d'appel a débuté à la mi-journée au tribunal de Hamm (ouest). En première instance en 2016, RWE avait eu gain de cause, la justice ayant estimé que la responsabilité directe du groupe allemand ne pouvait être mise en cause.

Le plaignant, un agriculteur et guide de haute montagne, est le témoin privilégié de la détérioration de ce qu'il considère comme "ses" glaciers andins, le détachement spectaculaire de grands blocs de glace formant de nouvelles lagunes qui menacent d'engloutir Huaraz, la localité où il habite.

Saul Luciano Lliuya a choisi de se lancer dans un combat à la David contre Goliath et de livrer bataille devant la justice allemande contre un des géants mondiaux de l’énergie.

Le Péruvien a donc déposé plainte en 2015 contre RWE, justifiant son choix par le fait que le groupe est un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre de la planète, bien qu'il n'ait aucune centrale au Pérou.

- Montée des eaux -

"Nous espérons gagner mais nous savons bien que même en cas de victoire, cela n'arrêtera pas le changement climatique, cela peut simplement aider pour l'avenir (...) je veux pouvoir retourner dans ma montagne et dire aux gens que j'ai fait quelque chose pour eux", a déclaré à la presse avant l'audience M. Lliuya.

Saul Luciano Lliuya et son avocate, Roda Verheyen (G), au tribunal de Essen, dans l'ouest de l'Allemagne, le 24 novembre 2016
Saul Luciano Lliuya et son avocate, Roda Verheyen (G), au tribunal de Essen, dans l'ouest de l'Allemagne, le 24 novembre 2016 ( PATRIK STOLLARZ / AFP/Archives )

Ce père de deux enfants réclame le financement par RWE d'une partie des travaux de sécurisation contre les risques d'inondation de la communauté de Huaraz, capitale de la province de Ancash dans le nord du Pérou.

Il veut aussi le remboursement des 6.300 euros de travaux effectués pour protéger sa maison contre la montée des eaux.

Sa première demande avait été rejetée en décembre par le tribunal de Essen (ouest), qui l'avait jugée en partie "irrecevable" et "infondée".

RWE ne peut pas être rendu responsable individuellement d'une telle menace car "il existe de nombreux autres émetteurs qui dégagent des gaz à effet de serre", avait argumenté la Cour.

En raison de la multiplicité des sources d'émissions de gaz à effet de serre dans le monde, à la fois naturelles ou industrielles, et de la complexité du climat, il n'est pas "possible d'imputer juridiquement à un seul émetteur des effets spécifiques du changement climatique", avait estimé le groupe allemand.

- Bouc-émissaire -

"Pour moi, la victoire c'est déjà de pouvoir être ici au tribunal et de parler de notre démarche, ce que nous n'avons pas pu faire jusqu'à présent", a déclaré l'avocate du plaignant, Roda Verheyen, qui réfute l'accusation d'avoir fait de RWE un bouc-émissaire symbolique pour les maux de la planète.

RWE est accusé par l'avocate du plaignant d'avoir
RWE est accusé par l'avocate du plaignant d'avoir "significativement contribué" aux problèmes induits par le réchauffement climatique au Pérou ( Ina Fassbender / dpa/AFP/Archives )

"Nous voulons avoir l'occasion de prouver que RWE a contribué à ce problème au Pérou et a même significativement contribué", assure-t-elle.

L'audience intervient en pleine COP23, ces négociations climatiques organisées en Allemagne également, à Bonn, pour avancer dans la mise en œuvre de l'accord de Paris.

Selon les premiers rapports d'experts présentés, les émissions liées à l'industrie et à la combustion d'énergies fossiles devraient croître d'environ 2% (entre 0,8 et 2,9%) cette année par rapport à 2016 et atteindre un niveau record.

Cette pollution accrue éloigne la promesse des Etats signataires de l'accord de Paris de garder le réchauffement planétaire sous 2°C, voire 1,5°C.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 25 septembre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL     La Société de Tayninh…

Publié le 25/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 17 AU 21 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 25/09/2018

  Communiqué de presse 25 septembre 2018           EDF lève 1,25 MdEUR avec une émission obligataire hybride Succès de la nouvelle émission…

Publié le 25/09/2018

    Résultats semestriels 2018     « Dans une période particulièrement intense pour le Groupe qui a lancé de grands chantiers structurants : financement, organisation,…

Publié le 25/09/2018

Bonne tenue de l'activité