En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 791.28 PTS
-0.45 %
4 789.5
-0.31 %
SBF 120 PTS
3 813.40
-0.48 %
DAX PTS
10 748.03
-0.37 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.142
+0.23 %

Ukraine: l'oligarque Akhmetov visé par la lutte anticorruption

| AFP | 613 | Aucun vote sur cette news
Rinat Akhmetov saluant les supporters du club de football de Donetsk, dont il est président, le 28 avril 2013
Rinat Akhmetov saluant les supporters du club de football de Donetsk, dont il est président, le 28 avril 2013 ( Alexander KHUDOTEPLY / AFP/Archives )

Le puissant milliardaire ukrainien Rinat Akhmetov a prévenu vendredi qu'il comptait défendre ses intérêts après que sa participation dans l'un des plus importants opérateurs télécoms du pays eut été saisie par la justice dans le cadre d'une affaire de corruption.

La holding de l'homme d'affaires, SKM, souhaite "une enquête objective et indépendante concernant les circonstances de la privatisation d'Ukrtelecom", a-t-elle indiqué dans un communiqué à l'agence Interfax-Ukraine.

Jeudi, le procureur général Iouri Loutsenko a annoncé qu'un tribunal avait "gelé" les actions de M. Akhmetov dans Ukrtelecom et sa filiale TriMob. Cette décision fait suite à deux ans d'enquête concernant la privatisation en 2011 de l'ancien monopole télécom sous l'ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch, destitué par le mouvement pro-occidental du Maïdan.

Selon M. Loutsenko, cité par des médias ukrainiens, l'entreprise aurait été vendue pour une somme symbolique à une société écran basée à Chypre, ensuite rachetée elle-même par M. Akhmetov.

Le milliardaire exerce une influence considérable dans la vie politique ukrainienne. Il a été élu deux fois député du parti des Régions de M. Ianoukovitch.

Comme d'autres oligarques, il a été ciblé par la lutte anticorruption menée par les autorités pro-occidentales arrivées au pouvoir en 2014, mais a défendu ses intérêts avec vigueur.

Le combat mené contre la corruption qui gangrène l'ex-république soviétique s'est quelque peu essoufflé depuis mais les bailleurs de fonds occidentaux de Kiev insistent sur la nécessité de le poursuivre pour retrouver une croissance durable.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Le dérapage n'a pas tardé...

Publié le 10/12/2018

    Société Européenne au capital de 151.508.201,70 euros Siège social : 22, avenue Montaigne - 75008 Paris 775 670 417 RCS PARIS   Articles L.233-8 II du Code de…

Publié le 10/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support clé des 91.9 euros, niveau qui soutient les cours en clôture depuis avril 2017. Du côté des indicateurs…

Publié le 10/12/2018

  Luxembourg, 10th December 2018   SHARES REPURCHASE PROGRAMME Authorized by the shareholders' meeting held on 28th June 2017 Implemented upon the decision of…

Publié le 10/12/2018

PSA propose les premières mesures de reclassement des salariés du site de Saint-Ouen. Ainsi, le constructeur automobile a fait part d’un projet porté par les pouvoirs publics d’implanter un…