En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 158.41 PTS
+0.26 %
5 143.00
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 123.27
-0.01 %
DAX PTS
11 663.97
-0.44 %
Dowjones PTS
25 589.53
-0.46 %
7 208.66
-0.96 %
1.148
-0.13 %

Uber offre une couverture sociale à ses chauffeurs en cas d'accident

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
Des chauffeurs VTC manifestent porte Maillot à Paris pour protester contre leurs conditions de travail, le 15 décembre 2016
Des chauffeurs VTC manifestent porte Maillot à Paris pour protester contre leurs conditions de travail, le 15 décembre 2016 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Uber, numéro un des plateformes de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC), va offrir à partir de jeudi une assurance gratuite pour couvrir ses chauffeurs en cas d'accident pendant une course, a-t-il annoncé mercredi.

Dans un communiqué commun, Uber et Axa France annoncent "le lancement d'une protection sociale en cas d'accident qui répond aux besoins spécifiques des chauffeurs indépendants partenaires d'Uber".

Cette assurance santé et décès, prise en charge par Uber, couvrira les chauffeurs "de l'acceptation d'une prise en charge d'un client jusqu'à l'arrivée à destination de ce dernier".

Selon Uber,
Selon Uber, "seul 1 chauffeur indépendant sur 5 bénéficie d'une couverture personnelle en France" ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Après Deliveroo en septembre, la plateforme anticipe ainsi les obligations de la loi travail de 2016, qui oblige la plupart des plateformes à prendre en charge, à compter de janvier 2018, l'assurance volontaire acquittée par les travailleurs en matière d'accident du travail, ou un contrat collectif aux garanties équivalentes.

L'assurance d'Uber, accessible sans condition de chiffre d'affaires, prévoit le remboursement d'une partie des frais de santé nécessaires après un accident à raison de 100% de la base de remboursement de la sécurité sociale pour les soins de ville et les frais d'hospitalisation (150% pour les prothèses dentaires et appareillages médicaux).

Des indemnisations sont aussi prévues en cas de blessure entraînant une perte de capacité permanente ou une rente pour les proches en cas de décès, selon un barème dépendant du revenu net dégagé au cours des douze derniers mois.

Selon Uber, "seul 1 chauffeur indépendant sur 5 bénéficie d'une couverture personnelle en France". "L'objectif est de contribuer à combler cet écart, afin de permettre à tous les indépendants qui choisissent Uber de conduire l’esprit serein", écrit la plateforme.

Sous le feu des critiques ces derniers mois après avoir augmenté la commission prélevée sur chaque course, la plateforme connaît des difficultés à recruter de nouveaux chauffeurs et cherche de son propre aveu à "rétablir la confiance" avec ses chauffeurs.

Cette annonce s'inscrit "dans la continuité de l'opération de séduction d'Uber vis-à-vis des chauffeurs de VTC" qui "vont se faire de plus en plus rares" car l'accès à la profession est devenu plus difficile, remarque Fabian Tosolini (CFDT).

Le syndicat souligne que la formule d'assurance proposée "ne couvre pas la totalité" du temps de travail du chauffeur, seulement "la période où Uber a pris de l'argent", pas le temps d'attente entre deux courses.

Une médiation gouvernementale avait abouti en février à ce qu'Uber propose une aide financière aux chauffeurs en difficulté. Depuis, Uber a annoncé diverses aides (formation des chauffeurs en vue de l'examen VTC, partenariat avec l'Adie pour des prêts à taux zéro, etc.)

En revanche, les discussions entre Uber et les syndicats et associations de chauffeurs concernant la facturation sont restées au point mort.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Par courrier reçu le 18 octobre 2018 par l'AMF, la société FIL Limited (Pembroke, Iles des Bermudes) a déclaré à l'Autorité française des marchés...

Publié le 18/10/2018

Casino remonte la pente après avoir décroché un peu plus tôt en séance suite à une information révélée par 'Challenges'...

Publié le 18/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/10/2018

Les valeurs bancaires sous-performent les marchés en Europe, plombées par les établissements espagnols qui décrochent fortement suite à une décision...

Publié le 18/10/2018

Suite à la signature en juin 2018 de l’accord de licence exclusif avec le studio Wargaming, Innelec Multimedia annonce le lancement de sa gamme de périphériques gaming World of Tanks sous la…