5 393.43 PTS
-0.11 %
5 389.0
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 296.50
-0.19 %
DAX PTS
13 106.26
-0.15 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Uber: l'ancien patron accusé d'avoir tenté de soudoyer la direction

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
A chauffeur Uber attend un client à New York, le 14 juin 2017
A chauffeur Uber attend un client à New York, le 14 juin 2017 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Un important investisseur d'Uber a décidé jeudi de poursuivre en justice le fondateur et ancien patron de l'entreprise, Travis Kalanick, l'accusant notamment d'avoir tenté de soudoyer le comité de direction pour revenir à la tête de la société.

Travis Kalanick, l'emblématique et controversé ex-PDG d'Uber, avait dû démissionner en juin sous la pression d'investisseurs soucieux de redorer l'image du service de location de voitures avec chauffeur, ternie par des polémiques.

Son départ faisait suite à des plaintes de salariés se disant victimes de harcèlement, de sexisme, de discrimination et d'intimidations. Le groupe avait licencié une vingtaine d'employés, après avoir examiné plus de 200 réclamations internes.

Une plainte au civil a été déposée devant un tribunal du Delaware (est) par le fonds Benchmark Capital Partners qui accuse Travis Kalanick de fraude, de violation de contrat et de manquement à ses obligations de dirigeant en tentant "d'assoir sa position au sein du comité de direction d'Uber et d'accroître son pouvoir à des fins purement personnelles".

La plainte vise à empêcher l'ancien dirigeant d'avoir tout contact avec la direction d'Uber.

M. Kalanick aurait en outre passé sous silence la mauvaise gestion d'opérations dont l'acquisition d'Otto, une société spécialisée dans le développement des logiciels pour voitures autonomes.

M. Kalanick aurait aussi omis d'évoquer "la culture répandue de discrimination et de harcèlement sexuel et d'autres directives inappropriées et immorales", selon le texte de la plainte.

L'ancien dirigeant, qui a largement contribué à l'expansion d'Uber, est resté membre du comité de direction avec un large droit de vote au sein de l'entreprise.

La valeur du groupe, devenu en moins de dix ans un acteur majeur dans les transports, est estimée à 68 milliards de dollars. Il n'est pas coté en Bourse.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

aufeminin, dont la cotation avait été suspendue en cours de séance lundi suite à l'annonce d'une offre du groupe TF1 pour reprendre la participation...

Publié le 14/12/2017

L'analyste n'est plus acheteur...

Publié le 14/12/2017

Dans une usine du groupe Sappi

Publié le 14/12/2017

Dalet se fend d'un communiqué pour faire part de deux nouveaux contrats auprès de deux de ses clients historiques en France et au Royaume-Uni : la...

Publié le 14/12/2017

Vinci, via sa marque Omexom et en joint-venture avec la société britannique Morgan Sindall, a remporté un contrat de conception-construction d'un nouveau réseau de transport d'électricité en…

CONTENUS SPONSORISÉS