En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 836.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.138
+0.17 %

Twitter conforte ses profits et s'envole en Bourse

| AFP | 275 | Aucun vote sur cette news
(ARCHIVES) Entraîné par des résultats trimestriels solides, Twitter bondissait à Wall Street jeudi 25 octobre 2018
(ARCHIVES) Entraîné par des résultats trimestriels solides, Twitter bondissait à Wall Street jeudi 25 octobre 2018 ( JOSH EDELSON / AFP/Archives )

Le réseau social américain Twitter a bondi à Wall Street jeudi, la solidité de ses résultats trimestriels compensant la nouvelle baisse du nombre de ses abonnés due entre autres au grand ménage engagé par la plateforme pour se débarrasser des utilisateurs douteux.

Le titre, habitué aux brusques et larges revirements, s'est envolé de 15,47% à 31,80 dollars à la Bourse de New York. Il avait perdu 36% depuis les précédents résultats, reçus fraîchement par les investisseurs.

Mais le groupe a, en mettant à part un important gain lié à la fiscalité, dégagé entre juillet et septembre un bénéfice net de 106 millions de dollars.

Après avoir perdu de l'argent pendant plus de dix ans, Twitter confirme ainsi sa capacité à engranger des profits pour le quatrième trimestre d'affilée.

Surtout, son chiffre d'affaires a progressé bien plus qu'attendu, de 29% sur un an, pour atteindre 758 millions de dollars.

Les revenus publicitaires, le principal gagne-pain du réseau, ont en particulier accéléré, "ce qui devrait améliorer la confiance dans la position à long terme de Twitter sur le marché des annonceurs", a souligné Brian Wieser, analyste pour Pivotal Research Group.

L'un des critères scrutés par les analystes était pourtant décevant: le nombre d'utilisateurs actifs mensuels s'est élevé sur la période à 326 millions, soit 9 millions de moins qu'au trimestre précédent. Et ce chiffre devrait encore baisser au quatrième trimestre, a prévenu la direction.

Mais le groupe assure que ce repli est lié à ses efforts pour rendre la plateforme plus "saine".

"Plus nous nous concentrons sur la pertinence, plus nous voyons un impact positif sur les chiffres", a assuré le patron du groupe Jack Dorsey, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

- Détecter les comptes suspects -

Le réseau social tente en particulier de se défaire des utilisateurs qui essaieraient de se servir du site de microblog à des fins de propagande. Il a ainsi bloqué au cours des derniers mois des centaines de comptes manipulés depuis la Russie ou l'Iran pour mener des campagnes d'influence ou de désinformation.

"Nous parvenons à mieux détecter et retirer les comptes qui relèvent de spams ou sont suspects dès l'inscription", a indiqué M. Dorsey.

Comme Google et Facebook, Twitter a été accusé ces derniers mois d'inaction face à l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016 ou aux tentatives de manipulation de l'opinion publique à l'approche des élections législatives américaines du 6 novembre.

Le patron de Twitter, Jack Dorsey, a répondu début septembre aux questions de parlementaires américains sur les manipulations des réseaux sociaux
Le patron de Twitter, Jack Dorsey, a répondu début septembre aux questions de parlementaires américains sur les manipulations des réseaux sociaux ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le groupe avait prévenu que ces efforts allaient avoir un impact négatif sur le nombre d'utilisateurs mensuels à court terme, mais c'est "à long terme un facteur de croissance", a assuré le patron de la société.

Twitter impute aussi la baisse des abonnés à l'entrée en vigueur en mai de la directive européenne sur la protection des données (RGDP).

Le tassement est également dû, selon lui, à son refus de prendre en charge le coût des SMS pour les utilisateurs qui accèdent au réseau par ce biais. La tarification des SMS induit ainsi une baisse du nombre d'utilisateurs, qui ne souhaitent pas payer pour le service.

Un problème technique ayant temporairement réduit le nombre de notifications envoyées a aussi joué, selon le réseau.

Mais, a fait valoir le directeur financier Ned Segal lors de la conférence téléphonique, le nombre d'utilisateurs quotidien a lui progressé, de 9%, au troisième trimestre.

Le groupe se targue notamment d'avoir, dans un effort pour séduire plus d'usagers, permis aux abonnés d'utiliser plus facilement le réseau pour commenter les programmes télé ou les événements diffusés en direct.

Pour l'analyste Brian Wieser, le repli du nombre d'utilisateurs mensuels n'affecte par ailleurs pas forcément la capacité du groupe à monétiser la base des "twittos".

Les efforts effectués par l'entreprise pour éliminer les comptes non authentiques et rendre la plateforme plus saine, a-t-il remarqué, "améliorent la position de Twitter vis-à-vis des régulateurs et des annonceurs, qui considèrent que la base d'utilisateurs à une plus grande valeur quand elle est purgée".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…