En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
-
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.08 %

Turbines/Crimée: la justice reporte l'examen de la plainte de Siemens

| AFP | 438 | Aucun vote sur cette news
Siemens a lancé en Russie des poursuites judiciaires contre Tekhnopromexport
Siemens a lancé en Russie des poursuites judiciaires contre Tekhnopromexport ( CHRISTOF STACHE / AFP/Archives )

La justice russe a reporté lundi au 16 octobre l'examen de la plainte de Siemens contre l'entreprise russe à laquelle le groupe allemand affirme avoir vendu des turbines ensuite livrées à la Crimée en violation des termes du contrat, provoquant des sanctions de l'UE contre Moscou.

A la demande de la société russe visée, Tekhnopromexport, filiale du conglomérat d'Etat Rostec, l'audience prévue lundi matin devant un tribunal d'arbitrage de Moscou a été reportée au 16 octobre à 10H00 locales (07H00 GMT), selon une journaliste de l'AFP sur place.

L'Union européenne (UE) avait dès 2014 édicté une série de sanctions et interdit aux entreprises européennes de commercer avec la Crimée ou d'y investir.

Siemens, qui avait livré à l'été 2016 des turbines de gaz à des entreprises russes, a accusé ces dernières de les avoir détournées vers la Crimée sans l'en informer et en violation des dispositions contractuelles.

Siemens a lancé des poursuites judiciaires en Russie à l'encontre de Tekhnopromexport, l'entreprise à laquelle elle avait livré les turbines, et réclame le retour des turbines sur leur lieu de livraison d'origine, proposant de les racheter.

Cette affaire avait provoqué de nouvelles sanctions de l'UE en août contre des responsables et entreprises russes que Bruxelles accuse d'avoir détourné les turbines. Moscou avait dénoncé des sanctions "hostiles et infondées".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...