En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
-
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Corée du Nord: les Etats-Unis veulent un embargo sur le pétrole

| AFP | 552 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 6 septembre 2017
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 6 septembre 2017 ( NICHOLAS KAMM / AFP )

Les Etats-Unis veulent obtenir un embargo sur le pétrole à destination de la Corée du Nord et empêcher ses exportations de textile, selon un projet de résolution diffusé mercredi aux 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU.

Dans ce projet, obtenu par l'AFP, les Etats-Unis veulent aussi un gel des avoirs contrôlés directement ou indirectement par le numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, et l'arrêt du financement des expatriés nord-coréens dans le monde.

Washington, soutenu par Londres et Paris, a annoncé vouloir l'adoption dès lundi prochain de cette résolution mais Moscou a déjà fait part de ses doutes sur une décision aussi rapide. La Russie juge de nouvelles sanctions inutiles. La Chine, premier soutien de la Corée du Nord et destinataire de 90% des exportations nord-coréennes, réclame que la solution de la crise nord-coréenne passe par un dialogue.

Ces deux pays disposent d'un droit de veto au Conseil de sécurité. Le 5 août, tous les deux avaient approuvé un septième train de sanctions contre la Corée du Nord, prévoyant de priver ce pays d'un milliard de revenus annuels tirés de ses exportations de charbon, de fer et de sa pêche.

La nouvelle résolution proposée par Washington vise à sanctionner encore plus durement la Corée du Nord après un sixième essai nucléaire mené dimanche à un niveau inégalé. Quelques jours avant, le Conseil de sécurité avait déjà condamné à l'unanimité un tir de missile à moyenne portée qui avait survolé le Japon.

Les programmes "nucléaire" et "balistique" nord-coréens "représentent une menace claire à la sécurité et à la paix internationales", souligne le projet de résolution, qui condamne le dernier essai atomique nord-coréen.

Dans sa partie liée à l'embargo sur le pétrole, le projet précise que ce dernier s'applique aussi aux produits raffinés et au gaz liquide.

Concernant les expatriés nord-coréens, le texte interdit de les engager et de les rémunérer. Les expatriés nord-coréens, dont le nombre est estimé à plus de 50.000 par l'ONU, sont considérés comme apportant une source importante de revenus au gouvernement nord-coréen.

Toute nouvelle joint-venture et coopération commerciale avec la Corée du Nord seraient aussi prohibées aux termes du projet de résolution. Celles qui existent déjà devraient être fermées, précise le texte.

Le projet souligne enfin l'autorisation faite aux Etats membres d'inspecter tout navire en haute mer soupçonné par l'ONU de contrevenir à ses résolutions.

Par sa série de sanctions successives, l'ONU cherche à pousser la Corée du Nord vers une table de négociations sur ses programmes militaires nucléaire et conventionnel. Jusqu'à présent, Pyongyang est resté sourd aux injonctions de la communauté internationale.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...