En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 867.78 PTS
-0.17 %
4 868.50
-0.10 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-0.15 %
DAX PTS
11 136.20
-0.62 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.137
+0.04 %

Trump s'insurge contre l'amende infligée par l'UE à Google

| AFP | 361 | 3 par 1 internautes
Donald Trump - ici le 18 juillet 2018 à Washington - s'est insurgé contre l'amende record infligée par l'Union européenne à Google
Donald Trump - ici le 18 juillet 2018 à Washington - s'est insurgé contre l'amende record infligée par l'Union européenne à Google ( TASOS KATOPODIS / AFP )

Le président américain, Donald Trump, s'en est une nouvelle fois pris à l'Union européenne jeudi, s'insurgeant cette fois contre l'amende record infligée par Bruxelles à Google et martelant qu'il ne tolérerait plus que l'Europe "profite" des Etats-Unis.

"Je vous l'avais dit!", a tweeté le locataire de la Maison Blanche. "L'Union européenne vient d'imposer une amende de Cinq Milliards de Dollars à l'un de nos formidables groupes, Google", a-t-il ajouté. "Ils ont vraiment profité des Etats-Unis, mais cela ne va pas durer!".

L'UE a infligé mercredi une amende de 4,34 milliards d'euros à Google pour abus de position dominante.

Il est reproché au groupe américain d'avoir utilisé Android, son système d'exploitation de smartphone utilisé par 80% des appareils en Europe et dans le monde, pour asseoir la suprématie de son service de recherche en ligne.

"Google a utilisé des pratiques illégales pour cimenter sa position dominante dans la recherche sur internet", a expliqué la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, depuis Bruxelles.

Ce nouveau conflit entre les responsables politiques européens et l'une des plus grosses entreprises américaines intervient alors que les disputes se multiplient entre les Etats-Unis et l'Union européenne, sur des sujets comme le commerce et l'Otan.

C'est dans ce contexte tendu que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, rencontrera le président Trump à Washington le 25 juillet avec l'objectif de désamorcer le conflit commercial qui menace de s'aggraver.

Donald Trump a récemment estimé que l'UE était un "ennemi" des Etats-Unis sur le plan commercial.

Après des droits de douane punitifs imposés en juin sur l'acier et l'aluminium européens, le président républicain se dit désormais prêt à taxer les importations américaines de voitures produites dans l'UE.

En représailles, Bruxelles a décidé de lourdement taxer une liste de produits américains emblématiques, notamment les motos Harley-Davidson
En représailles, Bruxelles a décidé de lourdement taxer une liste de produits américains emblématiques, notamment les motos Harley-Davidson ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

En représailles, Bruxelles a décidé de lourdement taxer une liste de produits américains emblématiques, comme les jeans, les motos Harley-Davidson et le beurre de cacahuètes.

Farouchement opposé au système européen, Donald Trump a récemment conseillé à Theresa May de poursuivre l'UE en justice pour réussir le Brexit, de l'aveu même de la Première ministre britannique.

Depuis son arrivée au pouvoir, son administration remet en cause le modèle du multilatéralisme sur lequel s'appuyaient traditionnellement les Etats-Unis, aussi bien dans les secteurs politique qu'économique.

"Nous n'aimons pas les palabres infinies, nous préférons les actions bilatérales pour négocier. Les réunions multilatérales prennent beaucoup de temps et nous sommes animés d'un sentiment d'urgence", avait assené en mai le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 21/01/2019

Au titre de son troisième trimestre 2018/2019, Oeneo affiche un chiffre d’affaires de 65,7 millions d’euros, en hausse de 15,6% (+12,8% à périmètre et taux de change constants). Une…

Publié le 21/01/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 21/01/2019

Soitec a réalisé son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre). Ainsi, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a dévoilé un chiffre d`affaires…

Publié le 21/01/2019

Le groupe Vicat annonce avoir conclu son accord d’acquisition avec les actionnaires de la société Ciplan (Cimento do Planalto), au Brésil. Dans ce contexte, Vicat détient désormais une…