En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.46 PTS
-
5 645.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 461.53
-
DAX PTS
12 468.53
-
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
-0.31 %
1.107
-0.03 %

Trump ne voit pas de tension au G7 sur la guerre commerciale

| AFP | 211 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump sourit pendant un entretien avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 août 2019 à Biarritz, dans le sud-ouest de la France
Le président américain Donald Trump sourit pendant un entretien avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 25 août 2019 à Biarritz, dans le sud-ouest de la France ( Nicholas Kamm / AFP )

Donald Trump a affirmé dimanche que sa guerre commerciale avec la Chine ne provoquait pas de tension au sommet du G7, malgré les inquiétudes exprimées par plusieurs autres dirigeants.

Le président américain a également indiqué à Biarritz (sud-ouest de la France) qu'il n'entendait pas prendre d'autres mesures contre Pékin pour l'instant.

"Je pense qu'ils respectent la guerre commerciale. Elle devait avoir lieu", a déclaré Donald Trump à des journalistes avant une réunion avec les autres dirigeants du G7, dont Emmanuel Macron, Angela Merkel et Shinzo Abe.

Interrogé sur d'éventuelles critiques de ses homologues sur le sujet, il a affirmé: "non, pas du tout. Je n'ai pas entendu cela".

En fait, plusieurs de ses homologues ont exprimé leurs inquiétudes sur l'impact négatif de ce conflit commercial sur l'économie mondiale et les marchés. A l'instar du Premier ministre britannique Boris Johnson qui a déclaré à Donald Trump qu'il était "en faveur d'une paix commerciale" et qu'il "n'aime pas les taxes douanières".

Les marchés financiers ont chuté après l'annonce de nouvelles taxes américaines sur un total de 550 milliards de dollars d'importations chinoises, en réponse à une nouvelle hausse des droits de douanes chinois.

Le président américain a néanmoins admis avoir quelques doutes sur l'opportunité d'une escalade de sa guerre commerciale. Il a indiqué qu'il s'abstiendrait pour l'instant de déclarer un état d'urgence nationale qui l'autoriserait, selon lui, à ordonner aux entreprises américaines de quitter la Chine.

"J'en ai le droit, si je veux. Je pourrais déclarer un état d'urgence nationale. Mais je n'en ai pas l'intention pour l'instant", a-t-il dit.

Donald Trump a brandi la menace de mesures drastiques vendredi en tweetant que "les entreprises américaines ont l'ordre d'immédiatement commencer à rechercher une alternative à la Chine".

Malgré ses commentaires plus nuancés dimanche, Donald Trump a défendu sa stratégie envers la Chine qu'il a accusé de "vol de propriété intellectuelle à hauteur de 300 à 500 milliards de dollars par an". "Nous perdons au total environ 1.000 milliards de dollars par an. Sous de nombreux aspects, c'est une urgence", a-t-il commenté

Comme il le répète depuis des mois, Donald Trump a réaffirmé que la Chine cédera à la fin aux demandes américaines et modifiera sa relation commerciale avec les Etats-Unis. "Nous sommes en discussions. Ils veulent un accord autant que nous, a-t-il assuré".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/09/2019

REOF Holding détient plus de plus de 60% du capital...

Publié le 13/09/2019

Orby TV s'appuie sur la couverture en bande Ku d'Eutelsat 117 West A sur les Etats-Unis pour la diffusion de son service de télévision par satellite...

Publié le 13/09/2019

Immobilière Dassault a publié au titre de son premier semestre un résultat net de 11,85 millions d’euros contre 10,68 millions un an plus tôt. Le cash-flow courant (hors variation du BFR)…

Publié le 13/09/2019

Les revenus locatifs du 1er semestre 2019 d'Immobilière Dassault se sont élevés à 10,3 ME, en hausse de 55,2% parrapport au 1er semestre 2018...

Publié le 13/09/2019

Alstom se redresse de 2,2% à 38,29 euros ce vendredi dans un marché actif, après avoir trébuché hier de 4,9% à 37,45 euros à l'annonce des conditions...