5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Trump menace les partenaires commerciaux des Etats-Unis de représailles

| AFP | 486 | Aucun vote sur cette news
Un terminal accueillant des conteneurs au port de Pasir Panjang à Singapour le 12 février 2018
Un terminal accueillant des conteneurs au port de Pasir Panjang à Singapour le 12 février 2018 ( Roslan RAHMAN / AFP/Archives )

Le président américain Donald Trump a menacé lundi de nouvelles représailles contre les partenaires commerciaux des Etats-Unis, y compris les "soi-disant alliés" de Washington.

"Nous allons faire payer les pays (...) qui profitent des Etats-Unis. Certains d'entre eux sont de soi-disant alliés, mais ne sont pas alliés sur le commerce", a assuré le dirigeant républicain lors d'une réunion sur les infrastructures avec plusieurs responsables, à laquelle assistaient des journalistes.

Il a alors évoqué la mise en place d'une "taxe réciproque", sans donner plus de précisions. "Vous en entendrez parler cette semaine et dans les mois à venir", a assuré le président.

"Nous ne pouvons pas continuer à laisser d'autres pays profiter de nous", a martelé M. Trump, déplorant notamment que les Etats-Unis "perdent des sommes importantes avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud".

S'adressant à son secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, M. Trump a demandé: "Tu es d'accord avec ce que j'ai dit sur la taxe?"

"Nous avons tellement donné de façon unilatérale, que beaucoup de ces activités commerciales sont des blessures que nous nous infligeons à nous-même", a répondu ce dernier, validant l'analyse du président.

Donald Trump a retiré Washington de l'accord transpacifique global et progressiste (CPTPP pour son acronyme en anglais) et est en train de renégocier l'Aléna, un accord de libre-échange scellé entre son pays, le Canada et le Mexique en 1994.

Il revendique de longue date une politique de fermeté sur le commerce et dénonce régulièrement les stratégies "désastreuses" de ces prédécesseurs à ce sujet.

"La vérité est que c'était de la fainéantise, après la Seconde Guerre mondiale nous avons aidé l'Allemagne et aidé tous les pays et nous avons aidé la Corée après la guerre de Corée", a-t-il déclaré lundi.

"Et les accords sont en gros restés les mêmes et ils sont devenus très riches et ils auraient pu payer une somme énorme et nous rembourser, mais rien ne s'est produit", a encore déploré le président américain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS