En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-0.56 %
5 418.00
-0.54 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-0.54 %
DAX PTS
12 686.29
-0.62 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.03 %

Trump menace de corser les amendes contre la banque Wells Fargo

| AFP | 371 | Aucun vote sur cette news
Wells Fargo avait admis il y a plusieurs mois avoir ouvert 3,5 millions de comptes au nom de clients et avoir souscrit une assurance automobile au nom de certains clients sans leur consentement
Wells Fargo avait admis il y a plusieurs mois avoir ouvert 3,5 millions de comptes au nom de clients et avoir souscrit une assurance automobile au nom de certains clients sans leur consentement ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Donald Trump a menacé vendredi de corser les amendes infligées à la banque américaine Wells Fargo pour avoir ouvert de millions de comptes fictifs à l'insu de ses clients.

"Les amendes et pénalités contre Wells Fargo pour leurs malversations envers leurs clients et d'autres ne seront pas annulées comme cela a été incorrectement rapporté; elles seront maintenues et pourraient être accrues de façon importante", écrit le président américain sur son compte Twitter.

"Je vais réduire la régulation mais renforcer les amendes si vous êtes attrapés en train de tricher", ajoute le locataire de la Maison-Blanche.

Selon la presse américaine, Mick Mulvaney, le patron intérimaire du CFPB - l'agence de protection des consommateurs ayant révélé en septembre 2016 le scandale des comptes fictifs - examine l'amende de 185 millions de dollars infligée à Wells Fargo et s'interroge sur sa pertinence.

Wells Fargo avait admis il y a plusieurs mois avoir ouvert 3,5 millions de comptes au nom de clients et avoir souscrit une assurance automobile au nom de certains clients sans leur consentement.

Environ 5.300 employés ont été licenciés et le PDG de l'époque John Stumpf a dû démissionner.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...