En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Trump critique à nouveau à la politique monétaire de la Fed

| AFP | 371 | Aucun vote sur cette news
Le siège de la Fed, le 2 mai 2018 à Washington
Le siège de la Fed, le 2 mai 2018 à Washington ( Brendan Smialowski / AFP/Archives )

Le président Donald Trump a de nouveau pris pour cible vendredi la politique monétaire de la Fed, affirmant que la croissance et les marchés financiers se porteraient mieux si elle n'avait pas relevé les taux cette année.

"Si la Fed n'avait pas commis l'erreur de relever les taux d'intérêt, surtout quand il y a très peu d'inflation (...), la croissance du PIB à 3% et la Bourse seraient bien plus élevées et les marchés mondiaux en bien meilleure position", a lancé le président américain sur Twitter.

Plus tôt vendredi, son principal conseiller économique Larry Kudlow avait mené la charge, exhortant la Réserve fédérale à réduire les taux d'intérêt pour protéger l'allant de l'économie américaine face au ralentissement mondial.

Dans un entretien à la chaîne économique CNBC, M. Kudlow était interrogé sur des propos qu'il avait tenus quelques instants plus tôt auprès du site d'informations Axios, selon lesquels il réclamait une baisse "immédiate" d'un demi-point de pourcentage (0,50%) des taux directeurs.

La Réserve fédérale américaine
La Réserve fédérale américaine ( Gal ROMA / AFP )

Sans répéter son exigence d'une baisse des taux de cette ampleur de la part de la Banque centrale, M. Kudlow a affirmé sur CNBC qu'il fallait réduire les taux "à titre préventif".

"On ne veut pas de cette menace" de taux plus élevés, a lancé le conseiller, affirmant qu'il reflétait "le point de vue du président" Trump.

"Il n'y a pas d'inflation à l'horizon. Je pense que la Fed en a probablement trop fait", en relevant les taux quatre fois d'un quart de point de pourcentage en 2018, la dernière fois en décembre, la hausse la plus contestée.

"On ne veut pas mettre en danger" l'économie américaine, a-t-il répété.

Ce plaidoyer en faveur d'une nette baisse des taux fait écho à la position de Stephen Moore, un économiste conservateur et iconoclaste pressenti par Donald Trump pour un poste de gouverneur à la Fed et qui a prôné dans plusieurs journaux une vive réduction des taux au jour le jour.

Le président de la Fed Jerome Powell, le 30 janvier 2019 lors d'un point presse à Washington
Le président de la Fed Jerome Powell, le 30 janvier 2019 lors d'un point presse à Washington ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Cette argumentation intervient aussi alors que la plupart des économistes et institutions, sauf la Maison Blanche, prédisent un affaissement de la croissance américaine en 2019 et 2020.

La Fed a récemment réduit sa projection de croissance à 2,1% pour 2019 et 1,9% l'année suivante. L'administration Trump assure que l'économie va croître de 3,2% en 2019.

La Fed a laissé les taux inchangés la semaine dernière et, surtout, a renoncé à ses projets de hausses du coût du crédit pour cette année.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/04/2019

Donald Trump salue des partisans en Floride le 18 avril 2019 ( Nicholas Kamm / AFP )Une candidate à la Maison Blanche a sonné vendredi la charge démocrate et appelé à destituer Donald Trump…

Publié le 20/04/2019

Un manifestant lors de l'acte 20 des gilets jaunes le 30 mars 2019 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )Les "gilets jaunes" sont de retour samedi dans les rues de Paris et de plusieurs…

Publié le 20/04/2019

L'opposant vénézuélien et président autoproclamé Juan Guaido s'adresse à ses partisans à Caracas, le 19 avril 2019 ( Federico Parra / AFP )Le chef de file de…

Publié le 20/04/2019

L'opposant vénézuélien et président autoproclamé Juan Guaido s'adresse à ses partisans à Caracas, le 19 avril 2019 ( Federico Parra / AFP )Le chef de file de…

Publié le 19/04/2019

Le maréchal Khalifa Haftar, lors d'une visite à Moscou, le 29 novembre 2016 ( Vasily MAXIMOV / AFP/Archives )L'annonce tardive d'un contact direct entre Donald Trump et le maréchal Khalifa…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…