En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 341.09 PTS
+0.47 %
5 337.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 287.62
+0.42 %
DAX PTS
12 547.85
+0.29 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Trump choisit un professeur d'économie comme gouverneur à la Fed

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
La banque centrale américaine, la
La banque centrale américaine, la "Federal Reserve" (Fed), à Washington, le 14 juin 2017 ( ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP/Archives )

Le président Donald Trump a nommé un professeur universitaire et économiste réputé, Marvin Goodfriend, en tant que gouverneur à la Réserve fédérale (Fed), a annoncé mercredi la Maison blanche.

S'il est confirmé par le Sénat, M. Goodfriend occupera un des trois postes de gouverneurs actuellement vacants au sein du directoire de la banque centrale, qui en compte sept.

Pour Donald Trump, cette désignation représente la troisième nomination importante à la Fed, après celle de Jerome Powell en tant président, qui va remplacer Janet Yellen, et celle de Randal Quarles, un ancien financier nommé gouverneur en charge de la régulation financière. Un 4e poste de gouverneur pourrait se libérer si Mme Yellen, qui quitte la présidence de la banque centrale le 3 février, ne retourne pas à son siège de gouverneur comme elle l'a laissé entendre.

Marvin Goodfriend, né en 1950, est professeur d'économie et de théorie monétaire à l'université Carnegie Mellon University à Pittsburg, en Pennsylvanie, et a déjà travaillé dans le système de la Réserve fédérale à l'antenne régionale de Richmond, en tant que directeur de recherche.

Doté d'un doctorat en économie, son arrivée au sein du directoire de la Fed pourrait s'avérer rassurante alors que Jerome Powell, le futur patron de la banque centrale s'il est confirmé, n'est pas un économiste de formation et qu'il ne reste plus que deux gouverneurs --Mme Yellen et Mme Lael Brainard--, à avoir une formation économique poussée.

Dans le passé, M. Goodfriend a critiqué la politique d'achats massifs d'actifs par la Fed pour soutenir la reprise après la crise financière.

Lors d'une audition au Congrès en mars, il a aussi, à l'instar de certains élus républicains qui ont déposé des projets de loi en ce sens, affirmé que la Fed devait davantage rendre des comptes sur ses décisions monétaires.

L'administration Trump est également à la recherche d'un vice-président pour la Fed, après le départ plus rapide que prévu de Stanley Fischer pour raisons personnelles. Des noms circulent dans la presse parmi lesquels Mohamed El-Erian, un économiste qui a été un dirigeant du fonds d'investissement Pimco.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Même verte quelques minutes après l'ouverture (+0,35% à 5...

Publié le 22/06/2018

Des comptes gonflés par l'exceptionnel

Publié le 22/06/2018

ArcelorMittal évolue autour de l'équilibre peu après l'ouverture alors que Moody's a relevé sa note crédit long terme à 'Baa3'...

Publié le 22/06/2018

Etapé clé franchie dans le programme Isoprod...

Publié le 22/06/2018

EDF retombe de 1,1% à 11,7 euros en début de séances, la spéculation liée à une éventuelle scission de l'électricien s'essoufflant après les propos de...