En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 898.14 PTS
+0.96 %
4 899.50
+1.06 %
SBF 120 PTS
3 888.98
+0.99 %
DAX PTS
12 623.30
+0.64 %
Dow Jones PTS
28 363.66
+0.54 %
11 662.91
+0. %
1.183
+0.13 %

Trump / Biden : un premier débat qui n'apporte rien ?

| Boursier | 278 | Aucun vote sur cette news

Invectives voire injures et faiblesse du débat...

Trump / Biden : un premier débat qui n'apporte rien ?
Credits Reuters

Invectives voire injures et faiblesse du débat... Le premier affrontement télévisé entre le président américain Donald Trump et son rival démocrate pour l'heure favori dans les sondages, Joe Biden, n'a pas apporté grand chose de concluant ou constructif, comme on pouvait s'y attendre. Trump et Biden se sont donc livrés à une joute musclée, abordant les sujets phares du moment tels que la crise sanitaire et l'intégrité de l'élection du 3 novembre. "Voulez-vous la fermer ?", a même asséné durant le débat un Biden plutôt remonté, jugeant le comportement de Trump indigne de sa fonction, alors qu'était évoquée la question du remplacement de Ruth Barber Ginsburg à la Cour suprême.

Biden a qualifié notamment Trump de "clown", "raciste" et "chiot" de Vladimir Poutine. "Vous êtes le pire président que l'Amérique ait jamais eu", a lancé Biden. Trump a résumé pour sa part son ressenti en affirmant qu'il n'y avait aucune intelligence chez son rival. Les deux hommes se sont régulièrement interrompus, compliquant la tâche du modérateur Chris Wallace de Fox News, un peu dépassé par les événements.

Biden a bien évidemment vivement critiqué la gestion de la crise sanitaire par l'administration Trump, alors que le nouveau coronavirus a fait près de 206.000 morts aux Etats-Unis. Selon le candidat démocrate, Trump a tout simplement "paniqué" et échoué, incapable de protéger les Américains et obnubilé par l'économie ou les marchés boursiers. "Il a paniqué ou regardé le marché boursier", a estimé Biden, alors que Trump a choisi la réouverture de l'activité et régulièrement relativisé la gravité du virus. "Beaucoup de personnes sont mortes et beaucoup d'autres mourront s'il ne se montre pas beaucoup plus intelligent", a jugé l'ancien vice-président démocrate.

Trump a raillé l'usage du terme "intelligent". "N'utilisez jamais ce mot avec moi", a lancé le président américain. Le locataire actuel de la Maison blanche a estimé au contraire que son administration avait fait un "travail génial" dont le démocrate aurait été incapable. "Vous n'avez pas ça dans le sang", a asséné Trump.

Plus d'un million d'Américains ont déjà voté par anticipation. Trump a estimé encore que le vote par courrier allait entraîner une fraude. Il prévoit que la Cour suprême soit forcée de décider de l'issue du scrutin. "Si j'ai les voix, tout sera fini. Il s'en ira", a pour sa part affirmé Biden. Le démocrate a par ailleurs dévoilé son avis d'imposition de l'an dernier, son équipe demandant à Trump d'en faire autant - alors que le président actuel est attaqué ces derniers jours à propos de la faiblesse de son imposition. "J'ai payé des millions de dollars d'impôts", a pourtant affirmé Trump, questionné à propos d'un article du New York Times.

Pour l'heure, les sondages créditent Joe Biden d'une notable avance sur Trump, mais les deux candidats restent au coude-à-coude dans les 'swing states' si cruciaux.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Airbus a demandé à ses fournisseurs de se préparer à une potentielle hausse de la production de la famille A320. Cette dernière pourrait survenir au plus tôt à l'été 2021. Le géant…

Publié le 23/10/2020

Ipsos bondit de 12,35% à 23,65 euros et s'empare aisément de la tête de l'indice SBF 120 après la publication de ses revenus au troisième trimestre de son exercice 2020. Les investisseurs saluent…

Publié le 23/10/2020

Daimler progresse de 1,95 % à 48,84 euros sur la place de Francfort après avoir mis à jour ses objectifs annuels. Pour 2020, le constructeur automobile allemand anticipe désormais un Ebit…

Publié le 23/10/2020

Freelance baisse de 10,54% à 3,99 euros après avoir dévoilé des comptes dégradés au titre du premier semestre. Le résultat net part du groupe s'est établi à 2,2 millions d'euros en 2020,…

Publié le 23/10/2020

Par courriers reçus le 22 octobre 2020 par l'AMF, la société Nomura International Plc (Londres) a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne