5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Travert lance les ateliers des Etats généraux de l'alimentation

| AFP | 174 | Aucun vote sur cette news
Stéphane Travert à l'Assemblée nationale le 2 août 2017
Stéphane Travert à l'Assemblée nationale le 2 août 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a lancé lundi les ateliers des États généraux de l'alimentation, en dévoilant la liste des présidents de ces ateliers ainsi que leur coordinateur: Olivier Allain, agriculteur et vice-président du conseil régional de Bretagne.

"Ces États généraux vont nous permettre d'avoir des éléments pour construire une politique durant tout ce quinquennat, préparer la prochaine PAC (Politique agricole commune), préparer les négociations commerciales (entre les industriels et les distributeurs, ndlr) qui auront lieu à partir de la mi-octobre", a indiqué Stéphane Travert lors d'une conférence de presse au ministère.

Après ce premier chantier, le deuxième, consacré à "une Alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous", doit démarrer début octobre et s'achever fin novembre.

Pour mettre au point les propositions, le ministre et ses équipes ont choisi une vingtaine de personnalités issues du monde politique, agricole, associatif et industriel, mais pas syndical, pour présider ces ateliers.

Ainsi, on retrouve le député PS Dominique Potier et la sénatrice LR Sophie Primas à la tête de l'atelier sur la transition écologique, le député PS Guillaume Garot présidera l'atelier sur le gaspillage alimentaire et la maire PS de Nantes, Johanna Rolland présidera avec le député LREM François-Michel Lambert celui sur les initiatives locales.

Le président de l'association de consommateurs CLCV présidera un atelier sur les attentes des consommateurs avec le directeur des laiteries Triballat, Dominique Verneau.

Le directeur général délégué du groupe Avril, Yves Delaine, comme le président de la coopérative Axéréal, Jean-François Loiseau, deux géants de l'agrobusiness, sont aussi à la tête d'ateliers.

On retrouve également les noms de Marion Guillou, présidente de l'établissement public Agreenium, l'ex ministre écologiste Dominique Voynet (IGAS) et le juriste Guy Canivet, ancien membre du Conseil constitutionnel.

Olivier Allain, qui fut le conseiller agricole du candidat Macron, a rappelé la très forte attente des agriculteurs en grande difficulté concernant la question des prix agricoles, principal thème du premier chantier qui débute dès mardi et doit se finir fin septembre.

Avant même leur dévoilement officiel, la composition de ces ateliers a été très critiquée par les organisations syndicales, qui n'ont obtenu aucune présidence.

Ainsi, l'atelier 5, intitulé "rendre les prix d'achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs", sera présidé "par une multinationale de l'agroalimentaire Danone et la grande distribution (Système U)!", a dénoncé la FNPL (fédération des producteurs de lait).

Cet atelier sensible, au cœur du premier chantier, est l'un des deux ateliers qui vont animer mardi la toute première journée de ces États généraux.

Signe de la très forte attente qui entoure cette journée, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, le principal syndicat agricole, a convié la presse en préambule devant le ministère pour faire valoir ses convictions sur le sujet.

Outre les 13 ateliers qui composent les deux chantiers, un quatorzième atelier transversal, de fin août à fin novembre, doit discuter de la répartition des cinq milliards d'euros du plan de modernisation de l'agriculture promis durant la campagne.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS