En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-
4 879.5
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.136
+0.02 %

Travail: un quart des personnes disent avoir fait l'objet de stigmatisation

| AFP | 207 | Aucun vote sur cette news
Près d'une personne sur 4 déclare avoir déjà fait l'objet au travail de propos ou comportements stigmatisants, et ces personnes se sentent souvent dévalorisées
Près d'une personne sur 4 déclare avoir déjà fait l'objet au travail de propos ou comportements stigmatisants, et ces personnes se sentent souvent dévalorisées ( Emmanuel DUNAND / AFP/Archives )

Près d'une personne sur 4 déclare avoir déjà fait l'objet au travail de propos ou comportements stigmatisants, et ces personnes se sentent souvent dévalorisées, selon une enquête publiée jeudi par le Défenseur des droits et l'Organisation internationale du travail (OIT).

Un quart des personnes ont répondu avoir fait "l'expérience de propos et comportements sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion, au handicap ou l'état de santé" lors des cinq années ayant précédé cette enquête, réalisée en France en 2016 auprès de 3.551 personnes dans la population active.

"Ces attitudes hostiles sont rapportées comme très fréquentes dans 5% des cas et peu fréquentes dans 20% des situations", selon ce "baromètre de la perception des discriminations dans l'emploi".

Mais ces données moyennes masquent de fortes disparités selon les groupes de personnes interrogées, les femmes perçues comme non-blanches et celles en situation de handicap étant les plus exposées.

Ainsi, "les femmes de 18 à 44 ans perçues comme non-blanches sont plus d'une sur deux à rapporter de tels agissements", tout comme "43% des femmes en situation de handicap", "40% des hommes homosexuels ou bisexuels", "40% des hommes de 18 à 34 ans perçus comme non-blancs". A l'inverse cette situation touche (seulement) "11% des hommes de 35 à 44 ans perçus comme blancs".

Ces expériences vont souvent de pair avec des situations de dévalorisation du travail (rapportées par une personne sur deux), et de discrimination (rapportées par une personne sur trois).

Ainsi, 86% des personnes rapportant un propos ou un comportement stigmatisant déclarent avoir expérimenté également une discrimination et/ou une forme de dévalorisation de son travail (attribution de tâches ingrates, sous-estimation des compétences professionnelles, etc...).

"Loin de se résumer à des actes isolés, une part significative de la population en a déjà fait l'expérience (de la stigmatisation), la plupart du temps dans un contexte d'hostilité professionnelle incluant des expériences de discrimination et de dévalorisation du travail", conclut l'étude.

Les auteurs rappellent que les personnes subissant à la fois les trois attitudes (stigmatisation, discrimination, dévalorisation) ont la possibilité de saisir la justice ou le Défenseur des droits pour "harcèlement discriminatoire".

Cette qualification peut mettre l'employeur "en situation de devoir expliquer les procédures mises en place pour prévenir ces situations et les mesures prises pour les faire cesser lorsqu’elles se produisent", expliquent-ils.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...