5 375.77 PTS
+0.14 %
5 374.50
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 290.90
+0.19 %
DAX PTS
13 018.45
+0.22 %
Dowjones PTS
23 163.04
+0.02 %
6 092.62
+0.00 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Travail: un projet "déséquilibré" qui nécessite d'être "ajusté", selon CFDT, CFTC et Unsa 

| AFP | 210 | Aucun vote sur cette news
Code du travail: un projet
Code du travail: un projet "déséquilibré" qui nécessite d'être "ajusté", selon des syndicats ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le projet de réforme code du travail est "déséquilibré", "au détriment des salariés", en "facilitant les licenciements" ou "en imposant" une instance unique de représentation des personnels dont les moyens ne sont pas garantis, ont dénoncé mardi les numéros un de la CFDT, de la CFTC et de l'Unsa.

Le gouvernement doit "ajuster les ordonnances et décrets d'application qui viendront afin de donner les moyens" au dialogue social, réclament Laurent Berger (CFDT), Philippe Louis (CFTC) et Luc Bérille (Unsa), dans une tribune parue sur le site des Echos.

Cette tribune est publiée à l'avant-veille d'une mobilisation lancée par la CGT, Solidaires et l'Unef, pour dénoncer les ordonnances, à laquelle ils ne s'associent pas.

"Le gouvernement avait toute légitimité de légiférer par ordonnance pour réformer le marché du travail. Mais il l'a fait au détriment des salariés", écrivent les trois leaders, trois jours avant la présentation des ordonnances en conseil des ministres.

Le gouvernement "peut encore - et il doit - changer de trajectoire", insistent-ils.

Les trois syndicalistes dénoncent le fait que les ordonnances vont "faciliter" les licenciements, "au point d'imposer à la justice prud'homale une limitation des indemnités versées aux victimes de licenciements illégaux".

Autre critique: la décision de fusionner des instances représentatives des personnels, "sans garantir les moyens" que l'entité fusionnée et ses élus "auront pour exercer leurs missions".

Dernier exemple: la possibilité de négociation sans organisation syndicale dans les entreprises jusqu'à 50 salariés.

Ces mesures "déséquilibrent le texte au détriment des salariés", critiquent-ils.

Ce "déséquilibre détourne la loi d'une de ses fonctions protectrices : rétablir des conditions de justice (...) car, de par le lien de subordination qui les relie, salarié et employeur ne sont pas dans une relation d'égalité et il revient à la loi et aux organisations syndicales, par leur présence dans les entreprises, de le compenser".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Dans de gros volumes, Riber se distingue une nouvelle fois avec un gain de 4,3% à 2,89 euros...

Publié le 20/10/2017

Eiffage grimpe de 1,4% ce vendredi à 89,32 euros, alors que le chiffre d'affaires consolidé de sa filiale autoroutière APRR hors Construction s'est...

Publié le 20/10/2017

Somfy grimpe de plus de 2% ce vendredi à 81,19 euros, alors que le chiffre d'affaires consolidé a atteint 948,6 millions d'euros sur les 9 premiers...

Publié le 20/10/2017

Louis Capital Markets Midcap Partners réitère son conseil 'achat' et son objectif de 107 euros sur Voyageurs du Monde après une réunion investisseurs...

Publié le 20/10/2017

Kering termine fermement la semaine sur les 357,60 euros ce vendredi, au plus haut historique...

CONTENUS SPONSORISÉS