5 317.37 PTS
-
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
-
DAX PTS
12 483.79
-
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
22 189.80
+1.36 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Transport aérien: le Venezuela est en train de se couper du monde

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
A l'aéroport de Maiquetia, près de Cararas, le 27 juillet 2017 après l'annonce de l'arrêt de la desserte de la capitale vénézuelienne par la compagnie colombienne Avianca
A l'aéroport de Maiquetia, près de Cararas, le 27 juillet 2017 après l'annonce de l'arrêt de la desserte de la capitale vénézuelienne par la compagnie colombienne Avianca ( RONALDO SCHEMIDT / AFP/Archives )

Le Venezuela est en train de se couper du monde après le départ de la plupart des compagnies aériennes internationales, a prévenu mercredi Peter Cerda, vice-président pour le continent américain de l'Association internationale du transport aérien (Iata).

"La situation est difficile, la plupart des compagnies qui sont membres de la Iata sont déjà parties (du Venezuela). Nous avons six ou sept lignes aériennes avec des fréquences très réduites, au minimum", a-t-il déclaré à des journalistes au Panama.

"Le Venezuela est en train de se couper du monde, surtout par la voie aérienne, et on ne voit pas de solution à court terme", a ajouté Peter Cerda.

Le contrôle des changes exercé par l'Etat vénézuélien rend impossible pour les compagnies aériennes la conversion en dollars de leurs gains dans la monnaie locale, ainsi que le transfert de ces sommes vers leur siège.

Le montant total que ces entreprises n'ont pas pu rapatrier dans leur pays d'origine s'élève à 3,8 milliards de dollars, selon les derniers chiffres de la Iata.

Entre 2014 et 2015, sont notamment parties Air Canada, Aeroméxico, Alitalia et Gol (Brésil). Depuis 2016 ont suivi les Américaines Dynamic, United et Delta, l'Allemande Lufthansa, puis Avianca.

Résultat: Caracas est de plus en plus isolé. En 2013, on comptait 57.000 sièges disponibles, au départ et à l'arrivée. Désormais, il n'y en a plus que 19.000, à des prix toujours plus élevés.

Parmi les compagnies toujours présentes, certaines ont réduit leurs fréquences, comme American Airlines ou Air France.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Paris, France, le 23 février 2018 : EURO Ressources S.A. (« EURO » ou la « Société ») (Paris : EUR) a publié aujourd'hui ses résultats financiers audités,…

Publié le 23/02/2018

Cette transaction est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence néerlandaises...

Publié le 23/02/2018

543.556 actions nouvelles émises dans le cadre de cette seconde tranche, au prix de 3,83 E par action...

Publié le 23/02/2018

La période de souscription est ouverte du lundi 26 février au vendredi 16 mars 2018 inclus....

Publié le 23/02/2018

Les cédants viennent d'engager des discussions avec FFC sur les conséquences de cette ordonnance...

CONTENUS SPONSORISÉS