En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-
5 253.00
-
SBF 120 PTS
4 158.74
-
DAX PTS
11 346.65
-0.15 %
Dowjones PTS
25 516.83
+0.06 %
7 316.96
-0.12 %
1.131
+0.03 %

Total met fin à sa campagne d'exploration au large de la Guyane

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Total confirme la fin
Total confirme la fin "des opérations de forage" exploratoires débutées mi-décembre au large de la Guyane, faute de résultat ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le directeur général de Total Exploration et Production Guyane Française (TEPGF) a confirmé mercredi soir à l'AFP la fin "des opérations de forage" exploratoires débutées mi-décembre au large de la Guyane, faute de résultat.

"Nous n'avons pas trouvé d'hydrocarbures en effectuant ce forage et nous avons arrêté les opérations en début de semaine. Nous sommes très déçus par ce résultat", a déclaré à l'AFP Olivier Wattez, le directeur général de TEPGF.

L'arrêté du préfet de Guyane du 22 octobre dernier autorisant l'ouverture de travaux miniers ne permet pas de procéder à d'autres explorations offshore d'ici juin au sein du permis faute de résultat probant.

"Nous avions un arrêté préfectoral pour réaliser cinq forages mais le premier forage devait être concluant pour pouvoir ensuite en réaliser un second, un troisième, un quatrième puis un cinquième afin de confirmer la découverte", a expliqué M. Wattez.

Si le premier forage avait été concluant, "on aurait continué d'autres forages de découverte sur le même permis, pour lequel nous aurions déposé une demande de concession. Il aurait alors fallu étendre nos droits miniers et passer d'un permis d'exploration à une concession d'exploitation", a-t-il précisé.

Total n'a donc plus la moindre fenêtre de tir en matière de forage offshore au large de la Guyane : "notre permis d'exploration s'éteint le 1er juin. Demander une extension de ce permis ou un autre permis d'exploration, ce n'est plus possible depuis la loi Hulot de décembre 2017. Pour pouvoir prétendre à une concession, il aurait fallu faire une découverte", a répété M. Wattez avant de glisser : "Je pense même qu'il s'agissait du dernier puits d'exploration en France.

Si la loi Hulot du 30 décembre 2017 prévoit un arrêt progressif de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures, Total avait bénéficié, trois mois et demi avant cette loi, d'un arrêté, en date du 14 septembre 2017, par lequel le ministre de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot) et le ministre de l'Economie et des finances avaient prolongé à titre exceptionnel jusq'’au 1er juin 2019 son permis exclusif de recherche de mines hydrocarbures "Guyane maritime" et l'avaient transféré à la société TEPGF.

L'arrêté du préfet de Guyane de fin octobre 2018 autorisant les travaux de forage n'aura pas ensuite posé de souci de légalité à la justice.

La juge des référés du tribunal administratif de Cergy Pontoise avait rejeté le 23 janvier puis le 1er février plusieurs demandes de suspension de cette campagne d'exploration, présentées par des associations écologistes mais aussi par la commune guyanaise de Sinnamary.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 25/03/2019

AXA franchit une étape importante dans le cadre de sa transformation. La participation minoritaire conservée par AXA dans EQH sera déconsolidée et comptabilisée par mise en équivalence...

Publié le 25/03/2019

La firme à la pomme a présenté lundi son offre de vidéo à la demande, ainsi qu'une carte bancaire Apple, et des services d'abonnement à de l'information et à des jeux vidéo.

Publié le 25/03/2019

Ce nouveau rapport de KuppingerCole Analysts supporte et confirme la stratégie de développement annoncée par Wallix dans son plan 'Ambition 21' à devenir un leader Européen du marché de la…

Publié le 25/03/2019

Retour d'Assemblée générale...