5 501.88 PTS
-
5 514.00
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-
DAX PTS
13 010.55
-
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 721.90
-0.57 %

Toshiba sur le point d'annoncer le repreneur de sa filiale de mémoires

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Le conglomérat japonais aux abois a subi une perte nette annuelle de 7,5 milliards d'euros
Le conglomérat japonais aux abois a subi une perte nette annuelle de 7,5 milliards d'euros ( Kazuhiro NOGI / AFP/Archives )

Le conglomérat japonais Toshiba, objet de rumeurs incessantes ces derniers mois, décidera mercredi de vendre sa filiale de puces-mémoires à un consortium nippo-américain intégrant Western Digital, affirme mardi un journal nippon ce que le groupe a immédiatement démenti.

Selon le quotidien de l'industrie Nikkan Kogyo, le choix est fait et n'a plus qu'à être entériné au cours d'un conseil d'administration.

La signature d'un contrat de cession aurait lieu une semaine plus tard, le 20 septembre.

"Il est inexact que nous ayons décidé", a réagi Toshiba dans un bref commentaire, ajoutant "nous divulguerons au plus vite toute information qui devrait l'être".

Officiellement, Toshiba discute toujours avec trois consortiums concurrents: celui mené par Western Digital, celui conduit par le fonds américain Bain Capital et celui du géant taïwanais de l'assemblage de produits électroniques Hon Hai/Foxconn.

Toutefois, la plus récente proposition de Western Digital, qui aurait réussi à rallier à sa cause le fonds semi-public japonais INCJ et la Banque de développement du Japon (précédemment associés à Bain Capital), aurait les faveurs des dirigeants du groupe, car elle permettrait d'enterrer la hache de guerre entre les deux groupes.

En juin, Toshiba avait choisi Bain Capital, mais des recours en justice de Western Digital ont changé la donne. Le groupe américain coiffe en effet SanDisk qui, depuis 17 ans, investit au côté de Toshiba dans cette activité et ne veut pas se retrouver du jour au lendemain avec un nouveau partenaire uniquement choisi par Toshiba.

Pour la plupart des analystes, la vente à Western Digital est la meilleure solution pour permettre à Toshiba de boucler le dossier au plus vite. La cession de Toshiba Memory est cruciale pour permettre au groupe d'assainir ses comptes, sans quoi son action, qui bénéficie d'une période de grâce jusqu'à fin mars 2018, sera automatiquement radiée de la Bourse de Tokyo après cette échéance.

Les investisseurs, échaudés par un nombre incalculable de tergiversations depuis décembre dernier, étaient assez insensibles à ces nouvelles rumeurs.

L'action Toshiba avait tendance à stagner à la Bourse de Tokyo dont l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes grimpait de 1,20%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Marseille le 18 juin 2018, 7h00 CEST Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris : FR0010331421 - IPH) annonce aujourd'hui qu'elle sera présente à la…

Publié le 18/06/2018

Hermès International intègre ce lundi 18 juin le CAC40 et LafargeHolcim sort de l'indice phare de la place parisienne...

Publié le 17/06/2018

La date de cotation des actions ex-dividende est fixée au 21 juin...

Publié le 17/06/2018

Retour d'Assemblée générale Manitou...

Publié le 17/06/2018

Le produit de l'émission des obligations sera utilisé par Europcar Mobility Group pour financer un prêt à Securitifleet Holding au titre de l'Additional Securitifleet Proceeds Loan Agreement...