5 411.24 PTS
+0.45 %
5 411.5
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 312.03
+0.39 %
DAX PTS
13 133.01
+0.07 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.00 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Theranexus donne le coup d'envoi à son entrée en Bourse

| AFP | 155 | Aucun vote sur cette news
Theranexus, spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux, donne le coup d'envoi à son entrée en Bourse
Theranexus, spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux, donne le coup d'envoi à son entrée en Bourse ( OLIVIER MORIN / AFP/Archives )

La jeune société lyonnaise Theranexus, spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux, a donné jeudi le coup d'envoi à son entrée en Bourse en déposant auprès des autorités boursières le document de référence détaillant ses activités et perspectives.

"Nous visons la fin de l'année", "probablement sur le compartiment Alternext", a indiqué à l'AFP le co-fondateur de l'entreprise Franck Mouthon, en refusant de chiffrer le montant espéré de la levée de fonds.

Depuis sa création en mars 2013 pour exploiter des travaux de recherche du CEA, Theranexus n'a procédé qu'à un seul tour de table qui lui a permis de récolter 3,6 millions d'euros.

Theranexus ambitionne d'améliorer l'efficacité des traitements existants qui ciblent l'activité des neurones
Theranexus ambitionne d'améliorer l'efficacité des traitements existants qui ciblent l'activité des neurones ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Il avait alors été souscrit par les fonds Sofimac, Kreaxi (ex-Rhône-Alpes Création), Auriga Partners et CEA Investissement qui devraient "poursuivre leur soutien à Theranexus" à l'occasion de son entrée en Bourse.

La société ambitionne d'améliorer l'efficacité des traitements existants, qui ciblent l'activité des neurones, en jouant simultanément sur les cellules non-neuronales (ou gliales) environnantes, qui représentent la moitié de la masse du cerveau.

"Un neurone sera plus ou moins réactif au traitement en fonction des cellules non-neuronales immédiatement adjacentes", explique M. Mouthon, ancien chercheur du CEA spécialisé dans les maladies rares.

- Moins d'effets secondaires -

Theranexus a ainsi recensé 27 molécules éprouvées (et libres de droits) jouant sur l'activité des cellules gliales, qu'il recombine avec des traitements neurologiques à l'efficacité attestée.

"Ce repositionnement permet d'utiliser des doses de substances actives de 20 à 25 fois inférieures à celles habituellement prescrites", permettant ainsi de réduire les effets secondaires inhérents à ce genre de traitement.

L'Organisation mondiale de la santé estime que 25% des habitants du globe seront concernés à un moment ou un autre de leur vie par un trouble mental.

Or, les traitements existants présentent un rapport bénéfice/risque "modeste" et le développement de nouvelles molécules est complexe. "En neurologie, le taux d'échec en phase III (le dernier stade d'études avant la commercialisation, ndlr) est supérieur à tout autre domaine thérapeutique", fait valoir M. Mouthon, pour expliquer le faible nombre de nouveaux médicaments arrivant sur le marché.

En recombinant des molécules éprouvées, Theranexus suit un "chemin réglementaire bien balisé", souligne-t-il. "Cela nous permet d'aller très vite."

"L'enjeu, c'est de démontrer la supériorité de notre traitement par rapport au traitement habituel", et non par rapport au placebo, comme il est habituel pour un nouveau médicament.

La nouvelle combinaison est protégée pendant vingt ans, alors même que ses deux composantes ne sont plus individuellement couvertes par des brevets.

- Accord industriel -

La startup lyonnaise porte en priorité ses efforts sur la narcolepsie, un trouble chronique du sommeil. "C'est une maladie orpheline, mais au marché considérable puisque 10.000 Français en souffrent."

Clin d'œil de l'histoire, le traitement de référence est le modafinil mis au point... à Lyon dans les années 90 par les laboratoires Lafon (aujourd'hui Teva).

Theranexus a engagé des études de phase II sur la maladie de Parkinson, avec des résultats attendus pour 2019
Theranexus a engagé des études de phase II sur la maladie de Parkinson, avec des résultats attendus pour 2019 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le candidat-médicament de Theranexus se trouve en phase II de développement et les résultats de cette étude devraient être connus en 2018. La société a aussi engagé des études de phase II sur la maladie de Parkinson, avec des résultats attendus pour 2019.

Après l'achèvement de ces études, elle espère signer vers la fin 2019 un accord avec un grand nom de la pharmacie qui mènerait à bien les coûteuses études de phase III.

M. Mouthon estime que le concept de Theranexus peut être décliné pour toute une série de maladies neurologiques ou psychiatriques, dont la démence de type Alzheimer et les douleurs neuropathiques où les traitements existants ne sont efficaces que chez un quart des patients.

Theranexus, qui n'est qu'une petite structure d'une dizaine de personnes, a fortement renforcé ses équipes ces derniers mois dans l'optique de son entrée en Bourse.

Elle a ainsi recruté un chef du développement avec Julien Veys (qui avait piloté l'acquisition de la société marseillaise Trophos par Roche pour 470 millions d'euros), un directeur médical avec Werner Rein (venu de Sanofi) et un directeur financier avec Thierry Lambert (ex-Safe Orthopaedics et Naturex).

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

MC DONALD'S CORP constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call 9542S émis…

Publié le 12/12/2017

Thales a remporté un contrat de 37 millions de dollars pour équiper l’armée américaine de nouveaux terminaux radios tactiques. Thales livrera des radios IMBITR 2 canaux (pour « Improved MBITR…

Publié le 12/12/2017

Blackstone, un fonds d'investissement américain devrait acquérir 10% du capital de Logicor, un spécialiste des parcs logistiques, pourtant cédé au fonds souverain chinois le 2 juin dernier selon…

Publié le 12/12/2017

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a déclaré conforme le projet d'OPA de Schneider Electric sur IGE+XAO tel qu'il a été annoncé le 8 novembre. Schneider Electric, qui ne détient pour…

CONTENUS SPONSORISÉS