5 319.17 PTS
-0.32 %
5 312.00
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 368.74
-0.38 %
6 330.29
-0.14 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'usine Arkema au Texas présente un risque limité pour la population, selon ses responsables

| AFP | 1032 | 3 par 2 internautes
Des véhicules de police et de pompiers attendent à un barrage routier après l'explosion d'une usine chimique touchée par la tempête Harvey à Crosby, le 31 août 2017 au Texas
Des véhicules de police et de pompiers attendent à un barrage routier après l'explosion d'une usine chimique touchée par la tempête Harvey à Crosby, le 31 août 2017 au Texas ( Brendan Smialowski / AFP )

L'usine chimique du groupe français Arkema à Crosby près de Houston (Texas), où des explosions se sont produites jeudi, présente un risque limité pour la santé de la population environnante qui a toutefois été évacuée, selon ses responsables.

"Quand il se décompose et brûle, le peroxyde organique dégage une fumée qui peut être irritante mais non toxique s'il n'y a pas d'exposition prolongée et massive", a déclaré jeudi à l'AFP Michel Delaborde, directeur général délégué d'Arkema.

D'une superficie de 62 hectares, le site de Crosby est situé à une quarantaine de kilomètres au nord-est du centre de Houston et emploie 57 personnes. Il fabrique des peroxydes organiques, un composé qui entre dans la fabrication de plastiques, de polystyrène, de polypropylène, de PVC et de produits pharmaceutiques.

"Les peroxydes organiques sont des intermédiaires chimiques qui servent à la production de plastique. Leur caractéristique est qu'ils ne sont pas stables et doivent être stockés dans des conditions particulières avec une température située entre -15 et +15 degrés Celsius", a expliqué Michel Delaborde.

"Et si la chaîne du froid est interrompue, le produit se décompense et prend feu", a-t-il ajouté.

C'est pour prendre en compte ce risque que l'usine a été implantée dans une zone rurale, très peu habitée et que la population a été évacuée avant l'incendie au-delà d'un périmètre d'environ trois kilomètres, a-t-il fait valoir.

Houston : explosions dans une usine
Houston : explosions dans une usine ( Stephan TWAROG / AFP )

Près de 3.800 personnes vivent dans un rayon d'environ cinq kilomètres autour du site.

Inondée et privée d'électricité, donc de capacités de réfrigération des matériaux hautement inflammables qu'elle produit et stocke, l'usine représentait un risque depuis plusieurs jours.

S'agissant du volume de ces peroxydes, M. Delaborde a indiqué qu'ils étaient stockés dans des jerricans de 25 kilos, avec un volume total d'environ 240 tonnes.

Ces jerricans avaient été placées sur neuf "remorques" (conteneurs) avec des systèmes de réfrigération indépendant, eux-mêmes disposés dans différents endroits de l'usine, les plus hauts.

Mais avec un niveau d'eau qui a atteint "près de deux mètres", les systèmes de réfrigération ont été noyés.

C'est l'une de ces remorques qui a pris feu jeudi matin "avec des flammes de 10 mètres" de hauteur. "On s'attend à ce que les autres remorques subissent le même sort en l'absence de système de réfrigération", a ajouté M. Delaborde.

Les services de secours locaux ont confirmé jeudi qu'il s'agissait pour l'instant d'un seul incendie et non d'un dégagement de produits chimiques.

- Impact à venir sur l'environnement? -

Interrogé sur les risques pour l'environnement, celui-ci a renvoyé l'appréciation aux autorités compétentes.

Un véhicule de police bloque la route conduisant à l'usine chimique Arkema touchée par la tempête Harvery, le 31 août 2017 à Crosby, au Texas
Un véhicule de police bloque la route conduisant à l'usine chimique Arkema touchée par la tempête Harvery, le 31 août 2017 à Crosby, au Texas ( MANDEL NGAN / AFP )

Les fumées n'ont pas généré "une concentration inquiétante de matériaux toxiques à l'heure actuelle", a indiqué de son côté l'Agence américaine de l'environnement (EPA), sur la base de données récoltées au-dessus du site d'Arkema lors d'un survol.

"Nous avons d'autres produits chimiques stockés sur le site que nous utilisons comme matériaux bruts pour la fabrication de nos produits finis", a par ailleurs déclaré Richard Rennard, un autre responsable du groupe, soulignant que "ces matériaux ne posent pas de problème", tant que les dommages sont circonscrits à une zone limitée du site.

L'ampleur des dégâts à l'intérieur de l'usine est pour l'heure inconnue, faute d'accès au site qui "sera décidé par les autorités locales", a précisé M. Delaborde.

Jusqu'à ces explosions jeudi, le site de Crosby avait un bon bilan en matière de sécurité et d'environnement.

Sur son site internet, le groupe reporte ainsi un seul accident de travail ces sept dernières années.

Il met également en avant l'utilisation d'équipements de contrôle de la pollution de l'air utilisant la technologie la plus performante actuellement disponible "qui réduit considérablement les émissions de particules organiques volatils à plus de 99,5% tandis que les nettoyants éliminent 99% des gaz acides".

De son côté, l'EPA indique sur son site internet qu'aucune infraction à la législation n'avait été relevée concernant l'usine de Crosby ces trois dernières années.

Arkema est une multinationale basée près de Paris (France), née de la restructuration de la branche chimie du géant pétrolier français Total.

Le groupe a une implantation ancienne aux Etats-Unis avec plus de 3.000 collaborateurs qui travaillent dans plus de 37 usines dont cinq au Texas. Le seul site de Crosby génère un chiffre d'affaires de 30 millions de dollars (0,4% du CA du groupe).

Dt/jld/pb

Harvey

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS