5 268.57 PTS
+0.24 %
5 268.0
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 226.27
+0.30 %
DAX PTS
12 419.72
+0.28 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.00 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Tests controversés: le patron de Volkswagen promet des "conséquences"

| AFP | 237 | 4.50 par 4 internautes
Le patron du groupe Volkswagen, Matthias Mueller, lors d'un forum sur l'automobile, à Sindelfingen, dans le sud-ouest de l'Allemagne, le 25 octobre 2017
Le patron du groupe Volkswagen, Matthias Mueller, lors d'un forum sur l'automobile, à Sindelfingen, dans le sud-ouest de l'Allemagne, le 25 octobre 2017 ( THOMAS KIENZLE / AFP/Archives )

La direction de Volkswagen a promis des "conséquences" internes à ceux qui ont permis de tester des émissions polluantes sur des singes ou des humains, dernier scandale en date visant le géant allemand de l'au

Le patron du groupe, Matthias Müller, a ainsi dit lundi soir à Bruxelles, selon le magazine allemand der Spiegel, que les tests sur les singes en 2014 révélés par le New York Times n'étaient "pas éthiques et étaient repoussants".

"Il y a des choses qui ne se font tout simplement pas (...) toutes les conséquences nécessaires (devront être) tirées", a-t-il dit.

Dans le quotidien Bild, Thomas Steg, responsable du groupe allemand pour les relations publiques et avec les autorités, a admis avoir été informé des essais destinés à étudier les effets de la pollution des moteurs diesel Volkswagen, truqués à l'époque pour paraître moins polluants.

Mais il a insisté avoir empêché que ces tests soient réalisés sur des humains, via l'EUGT, un organisme de recherche financé par Volkswagen, ses concurrents Daimler, BMW et l’équipementier Bosch.

"Les chercheurs américains voulaient faire leurs tests sur des volontaires humains", a-t-il expliqué, "j'ai répondu alors que je ne pouvais autoriser cela" et il a été décidé "de mener l’étude sur des singes".

"Avec le recul, cette étude n'aurait jamais dû avoir lieu, qu'il s'agisse d'hommes ou de singes. Ce qui s'est passé n'aurait jamais dû arriver, je le regrette vraiment", a encore souligné M. Steg, qui fut porte-parole du chancelier Gerhard Schröder.

Quant à l'étude scientifique menée par un institut hospitalier à Aix-la-Chapelle et pour laquelle 25 personnes en bonne santé ont inhalé en 2013 et 2014 du dioxyde d'azote (NO2), Thomas Steg a voulu en justifier la logique, en assurant que les volontaires avaient été exposés à des "niveaux bien plus faibles que ceux constatés sur de nombreux lieux de travail". Aucune de ces personnes "n'a eu de dommages", a-t-il dit.

Fin 2015, le groupe Volkswagen avait reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution et dissimulant des émissions d'oxyde d'azote dépassant jusqu'à 40 fois les normes autorisées.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Airbus a livré son tout premier appareil gros porteur A350-1000 au client de lancement Qatar Airways. Cet appareil est le premier des 37 appareils de ce type commandés par la compagnie aérienne, ce…

Publié le 20/02/2018

ETECSA, l'opérateur national cubain de télécommunications, a signé un contrat de services satellitaires avec SES Networks. L'opérateur de satellites complètera l'infrastructure terrestre…

Publié le 20/02/2018

La justice américaine a annulé un verdict condamnant la biotech américaine Gilead à payer une amende de 2,54 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co pour violation de brevet. Les…

Publié le 20/02/2018

Moody’s a relevé de Ba2 à Ba1 la notation de crédit de long terme sur Faurecia, assortie d’une perspective stable. L’agence de notation prend ainsi acte de l’amélioration continue des…

Publié le 20/02/2018

En phase III, l'AR101 a atteint son critère principal...

CONTENUS SPONSORISÉS