En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 377.53 PTS
+0.61 %
5 378.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 316.57
+0.66 %
DAX PTS
12 329.61
+0.98 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.00 %
1.140
-0.28 %

Télécoms: Huawei prêt à investir 3,4 milliards d'euros au Royaume-Uni

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
Le géant chinois des télécoms Huawei prêt à investir 3,4 milliards d'euros au Royaume-Uni
Le géant chinois des télécoms Huawei prêt à investir 3,4 milliards d'euros au Royaume-Uni ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )

Le géant chinois des télécoms Huawei écarté de chantiers d'infrastructures et de contrats aux Etats-Unis, tourne ses ambitions vers le Royaume-Uni, où il s'est dit prêt à dépenser 3,4 milliards d'euros supplémentaires en investissements et achats.

L'annonce, dévoilée dans un communiqué mis en ligne mardi par le groupe, intervient à la suite du voyage de la Première ministre britannique Theresa May en Chine, où elle s'est entretenue avec la présidente de Huawei Sun Yafang.

Elle apparaît en net contraste avec les récents déboires de Huawei aux Etats-Unis, où un ambitieux projet de partenariat avec l'opérateur américain AT&T est tombé à l'eau en janvier, des élus du Congrès ayant dénoncé des risques "d'espionnage" liés au groupe chinois.

Fondé par un ex-ingénieur de l'armée chinoise, Huawei s'est déjà vu interdire l'accès à de vastes projets d'infrastructures aux Etats-Unis et en Australie pour des raisons invoquées de sécurité nationale et de craintes d'espionnage.

Mais le groupe chinois, géant planétaire des équipements télécoms et 3e fabricant mondial de smartphones, est au Royaume-Uni en terrain plus favorable.

Huawei assure avoir déjà dépensé au total 2 milliards de livres depuis 2013 en Grande-Bretagne, où il emploie quelque 1.500 personnes, et où il est associé aux opérateurs BT Group et Vodafone.

Le groupe s'engage désormais à dépenser 3 milliards de livres supplémentaires sur les cinq prochaines années, en investissements et en achats commerciaux, de quoi selon lui "aider les entreprises britanniques à doper leurs exportations vers la Chine".

Le communiqué ne détaille cependant pas la destination de ces fonds, ni les projets d'infrastructures ou de réseaux où des investissements seront réalisés.

Huawei ne cache pas ses ambitions sur le marché américain, où il écoule ses smartphones et entend promouvoir ses solutions dans la 5G.

L'engagement de Huawei a été, selon le communiqué, salué par le gouvernement de Theresa May, à l'heure où Londres cherche l'appui de Pékin et des investisseurs chinois pour conforter les relations commerciales entre les deux pays dans la perspective du Brexit.

En septembre, le Royaume-Uni a déjà ouvert ses portes à Canyon Bridge, un fonds d'investissement adossé à un groupe d'Etat chinois, peu après que celui-ci se soit vu interdire par Washington de racheter le groupe d'électronique américain Lattice.

Après son échec cuisant aux Etats-Unis, Canyon Bridge avait annoncé l'acquisition du concepteur britannique de semi-conducteurs Imagination Technologies.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

Vinci (+0,49% à 82,32 euros) évolue dans le vert à la Bourse de Paris, alors sa filiale Eurovia, spécialisée dans la construction d’infrastructures, vient de réaliser une acquisition aux Etats…

Publié le 20/08/2018

D'après le Ministre iranien du pétrole, cité aujourd'hui par l'agence 'Reuters'...

Publié le 20/08/2018

Le gouvernement italien a décidé de lancer le processus de révocation de toutes les concessions d'Autostrade, concessionnaire du tronçon d'autoroute qui s'est effondré à Gênes la semaine…

Publié le 20/08/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 20/08/2018

Le titre s'est posé sur sa moyenne mobile à 20 jours et se retourne à la hausse. Le RSI journalier reste au-dessus des 50%. Une reprise de la tendance haussière est attendue vers 69.34 et 70.41…