En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
-
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Télécoms: Altice veut doubler de taille aux Etats-Unis en cinq ans

| AFP | 256 | 1 par 1 internautes
Altice, géant européen des télécoms et des médias, propriétaire de l'opérateur français SFR, des journaux Libération, L'Express et de la chaîne de télévision BFM TV, intéressé par le cablo-opérateur américain Charter
Altice, géant européen des télécoms et des médias, propriétaire de l'opérateur français SFR, des journaux Libération, L'Express et de la chaîne de télévision BFM TV, intéressé par le cablo-opérateur américain Charter ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Altice envisage de doubler sa taille aux Etats-Unis dans les cinq prochaines années, un développement qui passera sans doute par des acquisitions notamment dans le câble, a indiqué mardi Dexter Goei, le patron de la filiale américaine.

"Nous sommes ouverts, pour ce qui est des fusions-acquisitions", a déclaré M. Goei, interrogé sur les appétits américains du géant européen des télécoms et des médias, propriétaire entre autres de l'opérateur français SFR, des journaux Libération, L'Express et de la chaîne de télévision BFM TV.

"Nous voulons doubler notre présence (aux Etats-Unis) sur les cinq prochaines années", a-t-il ajouté, lors d'une conférence réunissant le gotha des médias et des télécoms à New York.

Il n'a ni démenti ni confirmé des informations de presse faisant état de l'intérêt d'Altice pour le deuxième câblo-opérateur américain Charter Communications.

"Nous serons patients", a déclaré Dexter Goei. "Nous aimons le câble, le câble, le câble (...) Si nous devons faire quelque chose ce sera dans le câble", a-t-il répété, écartant au passage l'idée du rachat à court terme d'un opérateur téléphonique pour pouvoir proposer une offre mobile aux Etats-Unis.

Début août, des sources bancaires avaient indiqué à l'AFP que le groupe de Patrick Drahi était prêt à casser sa tirelire pour s'offrir Charter, groupe dont le premier actionnaire est John Malone, "mentor" et "modèle" du milliardaire français. Une telle transaction serait évaluée à près de 200 milliards de dollars.

Altice USA, qui comprend les câblo-opérateurs Cablevision (Optimum) et Suddenlink, est le quatrième acteur du secteur, loin toutefois derrière les deux mastodontes que sont ComCast et Charter, qui s'accaparent les deux premières places. Cox Communications est le troisième opérateur.

S'il venait à mettre la main sur Charter, le groupe de Patrick Drahi deviendrait de facto le deuxième acteur sur le marché américain où les marges sont lucratives car les abonnements y sont beaucoup plus chers comparé aux autres marchés occidentaux, notamment en France.

Actuellement, les Etats-Unis sont le deuxième contributeur aux revenus du groupe après la France mais Altice n'a jamais caché son ambition de doper sa présence américaine, objectif réaffirmé par l'introduction à Wall Street fin juin d'Altice USA.

Dexter Goei a par ailleurs indiqué que le lancement de la "Box", l'un des produits sur lesquels compte Altice pour se distinguer de ses concurrents américains, avait pris du retard "simplement parce que nous voulons nous assurer qu'il n'y ait pas d'accroc".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.