En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 855.79 PTS
-0.84 %
4 860.5
-0.58 %
SBF 120 PTS
3 869.11
-0.60 %
DAX PTS
10 894.82
-0.27 %
Dowjones PTS
24 393.05
-0.83 %
6 697.93
-1.03 %
1.128
-0.64 %

Telecom Italia devrait être divisé en deux sociétés (ministre)

| AFP | 385 | Aucun vote sur cette news
Le ministre italien du Développement économique Carlo Calenda, le 23 juin 2016 à Rome
Le ministre italien du Développement économique Carlo Calenda, le 23 juin 2016 à Rome ( Filippo MONTEFORTE / AFP/Archives )

L'opérateur Telecom Italia devrait être divisé en deux sociétés distinctes, a estimé lundi le ministre italien du Développement économique dans une interview à Bloomberg TV.

"Mon opinion est très claire. Je pense qu'il devrait y avoir deux entités légales, séparées, sur le marché. Je pense qu'ils sont en train d'étudier cela", a souligné Carlo Calenda, en précisant que la première entité gérerait les services et la seconde s'occuperait du réseau.

"Ils sont en train d'évaluer les différentes possibilités et opportunités", a-t-il ajouté.

M. Calenda a indiqué qu'il était aussi en discussions avec Telecom Italia "pour définir le périmètre du réseau, ce qui n'est pas facile du tout".

Il a précisé que des progrès avaient été faits alors que l'opérateur travaille sur ce dossier avec l'autorité italienne des télécommunications, l'Agcom.

"C'est une opération très importante qui prendra du temps", a ajouté le ministre.

M. Calenda a rencontré le directeur général de l'opérateur, Amos Genish, pour évoquer les inquiétudes du gouvernement sur l'influence exercée par son principal actionnaire, Vivendi.

Le gouvernement a estimé en septembre que l'opérateur aurait dû l'informer plus tôt de la prise de contrôle de Vivendi. Une amende de 1% du chiffre d'affaires devrait alors être appliquée par Rome.

Mais M. Calenda a précisé que son gouvernement essayait de voir s'il pouvait réduire cette amende.

"Le problème est lié au montant de l'amende, que nous, selon la loi, devrions leur infliger, parce qu'il est très important", a-t-il noté.

"Nous sommes en train de demander au Conseil d'Etat si nous devons nous tenir à ce chiffre ou si nous avons de l'espace" pour le réduire dans le cas où Telecom Italia (Tim) accepte toutes nos demandes, a expliqué M. Calenda.

Pour lui, il serait "sage de réduire cette amende mais (le gouvernement) doit comprendre si c'est faisable d'un point de vue légal".

Il a précisé que Telecom Italia lui avait dit être d'accord avec les principales mesures demandées et cherchait déjà à les mettre en œuvre.

En raison du resserrement du contrôle de Vivendi, le gouvernement italien a décidé d'utiliser ses pouvoirs spéciaux sur certaines activités de Telecom Italia considérées d'intérêt national.

Il a par exemple demandé à Tim de prendre des mesures pour protéger et "italianiser" les activités de Sparkle, qui gère des réseaux considérés comme sensibles.

Après la publication de cette interview, le titre Telecom Italia a fini en hausse de 1,90% à 0,7525 euro à la Bourse de Milan, dans un marché en progression de 0,37%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Même si elle est largement distancée par les leaders...

Publié le 14/12/2018

  Dassault Aviation salue la décision de la Cour suprême de l'Inde Dassault Aviation réaffirme son engagement total vis-à-vis de l'Inde et de ses…

Publié le 14/12/2018

Le ministère de la Défense hongrois a commandé 16 hélicoptères multirôles H225M équipés du système d’armes HForce. Cette commande est assortie d’un programme de formation et de soutien…

Publié le 14/12/2018

Philippe Lagayette administrateur référent, président en exercice du conseil d’administration de Renault, dément les rumeurs de presse faisant état de divergences au sein du conseil à…

Publié le 14/12/2018

Rothschild & Co remplacera Solocal Group au sein de l’indice SBF 120 à partir du 24 décembre 2018, a annoncé Euronext.source : AOF