En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 427.05 PTS
+0.27 %
5 429.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 350.06
+0.30 %
DAX PTS
12 399.09
+0.33 %
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.140
+0.01 %

"Taxe mégot": une "nouvelle taxe sur les prix" selon Philip Morris France

| AFP | 289 | Aucun vote sur cette news
Le cigarettier Philip Morris France a estimé mercredi que la possible mise en place d'un nouveau prélèvement pour financer le ramassage des mégots jetés au sol n'était autre
Le cigarettier Philip Morris France a estimé mercredi que la possible mise en place d'un nouveau prélèvement pour financer le ramassage des mégots jetés au sol n'était autre "qu'une nouvelle taxe sur les prix" ( THOMAS COEX / AFP/Archives )

Le cigarettier Philip Morris France a estimé mercredi que la possible mise en place d'un nouveau prélèvement pour financer le ramassage des mégots jetés au sol n'était autre "qu'une nouvelle taxe sur les prix".

Le gouvernement français, qui souhaite supprimer pour quelque 200 millions d'euros de taxes à faible rendement dans le cadre du budget 2019, propose notamment la mise en place d'un nouveau prélèvement pour financer le ramassage des mégots jetés au sol.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a toutefois assuré qu'il n'y aurait pas de "taxe mégot", "ni pour les consommateurs ni en répercussion sur le prix du tabac".

Le gouvernement avait indiqué lundi, en présentant sa feuille de route pour l'économie circulaire et le recyclage, vouloir "mobiliser les producteurs de cigarettes pour gérer les mégots" afin qu'ils "contribuent à financer le ramassage".

Dans un communiqué publié mercredi soir, Philip Morris France a dit sa "surprise" face à "cette annonce de possible création d'une éco-contribution pour la gestion écologique des mégots qui n'est rien d'autre qu'une nouvelle taxe sur les prix et en définitive sur tous les consommateurs adultes".

Elle accentue(rait) "un peu plus encore la pression à la hausse sur les prix de vente au détail des produits du tabac, quelques semaines après des augmentations massives qui sont entrées en vigueur après homologation le 1er mars 2018", dit Philip Morris France.

Elle "n'a fait l'objet d'aucune consultation préalable des acteurs concernés", regrette le leader du secteur.

"Une nouvelle taxe sur les mégots ne règlera absolument pas la problématique des mégots jetés sur la voie publique", estime-t-il, jugeant "nécessaire de faire évoluer les comportements des consommateurs au travers de campagnes d'éducation et de sensibilisation auxquelles Philip Morris France et l'ensemble des acteurs de la filière pourraient utilement être associés".

"Les mégots jetés par les fumeurs dans la rue coûtent cher car il faut les ramasser. Rien que pour Paris, ce sont deux milliards de mégots par an qui sont jetés", a expliqué sur BFMTV la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson.

"Ce que nous allons mettre en place avec le ministère de l'Ecologie, c'est travailler sur la filière, avec un principe pollueur-payeur", a indiqué Gérald Darmanin, tout en promettant que "ce ne sont pas les Français qui vont payer une taxe sur les mégots".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 10/08/2018

En plein regain de tension entre les Etats-Unis et la Turquie à propos de la détention d’un pasteur accusé de terrorisme par Ankara, le président américain a mis de l’huile sur le feu. Via un…

Publié le 10/08/2018

Alors que le président turc demande aux citoyens de convertir leurs dollars ou leur or en livre turque

Publié le 10/08/2018

Alors que le président turc demande aux citoyens de convertir leurs dollars ou leur or en livre turque

Publié le 08/08/2018

L'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis n'a diminué que légèrement en juillet, malgré la guerre commerciale que se livrent les deux pays ( Johannes EISELE / AFP )La Chine a…

Publié le 08/08/2018

Le président américain Donald Trump à Morristown (New Jersey) le 4 août 2018 ( MANDEL NGAN / AFP )L'administration Trump a tenu ses promesses dans l'escalade du conflit commercial qui l'oppose…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Excès baissier ?

Publié le 14/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2210695/860739.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 14/08/2018

Des sociétés très diverses, qui font la une de l'actualité pour des raisons tout aussi variées...

Publié le 14/08/2018

Le groupe allemand accuse une nouvelle perte trimestrielle...

Publié le 14/08/2018

Legrand fait partie des valeurs du secteur des biens d'équipement qui gardent les faveurs d'UBS au titre de son "histoire de croissance de qualité". Le broker a publié ce matin une note dans…