En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 065.45 PTS
+0.13 %
5 063.50
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 049.19
+0.02 %
DAX PTS
11 374.55
+0.43 %
Dowjones PTS
25 280.88
-0.42 %
6 850.68
+0.32 %
1.127
+0.43 %

Taxe GAFA: Washington réitère son opposition à un impôt sur le chiffre d'affaires

| AFP | 217 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d'Etat au Trésor américain Steven Mnuchin, le 20 juin 2018 à Washington DC
Le secrétaire d'Etat au Trésor américain Steven Mnuchin, le 20 juin 2018 à Washington DC ( Mandel Ngan / AFP/Archives )

Les Etats-Unis veulent avancer sur la taxation du numérique mais s'opposent à une initiative unilatérale, estimant qu'il serait "injuste" de taxer le chiffre d'affaires des géants du numériques plutôt que leur bénéfice.

Dans un communiqué jeudi, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin estime qu'"une taxe devrait être basée sur les profits et non les ventes et ne devrait pas cibler une industrie spécifique par un impôt selon une norme particulière".

Il exhorte les partenaires de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à "travailler" sur ce sujet avec les Etats-Unis "plutôt que de prendre une initiative unilatérale sur la question".

"Venant de l'administration Trump cela ne manque pas de sel", a répliqué le ministre français des Finances, Brunos Le Maire, lors d'un discours à Paris au dixième dîner international de l'assurance, en allusion aux différentes mesures unilatérales prises par le gouvernement américain.

L'UE débat d'une proposition fiscale, qui prévoit la mise en place rapide d'une taxe de 3% sur les revenus de certaines activités des géants du net (publicité) comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple)
L'UE débat d'une proposition fiscale, qui prévoit la mise en place rapide d'une taxe de 3% sur les revenus de certaines activités des géants du net (publicité) comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

"Je ne vois pas pourquoi nous n'aurions pas le courage de mettre en place de manière souveraine et libre cette taxe sur les géants du numérique", a-t-il affirmé, à la veille d'une rencontre à Berlin avec son homologue allemand Olaf Scholz, où ils aborderont cette question.

L'Union européenne débat actuellement d'une proposition fiscale, présentée en mars par la Commission européenne. Elle prévoit la mise en place rapide d'une taxe de 3% sur les revenus de certaines activités des géants du net (publicité) comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) et d'autres plateformes numériques comme YouTube ou Airbnb. Ces groupes échappent grandement aux fiscs de pays où ils exercent principalement leur activité.

Cette initiative vise à trouver une prompte solution avant qu'une mesure soit négociée à l'échelle mondiale au sein de l'OCDE.

Mais M. Mnuchin a réitéré "la forte préoccupation" de Washington "vis-à-vis des pays qui considèrent de façon unilatérale la mise en place d'un impôt injuste sur le chiffre d'affaires brut qui viserait nos compagnies technologiques et de l'internet".

Le ministre des Finances de Donald Trump indique néanmoins qu'il a demandé à ses équipes de poursuivre leurs efforts avec l'OCDE "pour réaliser rapidement des progrès" sur ce dossier.

Mardi, M. Le Maire a plaidé au Parlement européen à Strasbourg en faveur d'"une décision claire, nette, forte" de l'UE pour la mise en oeuvre d'une taxe sur les géants du numérique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

Et de trois ! Lors de chaque publication trimestrielle en 2018, Devoteam a relevé son objectif de croissance organique annuelle. Résultat, l’action du groupe de conseil en technologies et…

Publié le 13/11/2018

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de SAINT GOBAIN, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo…

Publié le 13/11/2018

Amazon a choisi New York et Arlington, en Virginie, pour y installer son nouveau siège social. Le géant américain investira 5 milliards de dollars et créera plus de 50 000 emplois sur les deux…

Publié le 13/11/2018

Le conseil d'administration du groupe Casino a décidé à l’unanimité le versement d’un acompte sur dividende de 1,56 euro par action au titre de l'exercice 2018. Le détachement de cet acompte…

Publié le 13/11/2018

À l’occasion du salon Formnext 2018, AddUp et ESI Group renforcent leur partenariat en présentant « Distortion Simulation AddOn », module de simulation ergonomique et accessible dédié à la…