En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Taxe d'habitation: Le Maire assure qu'il n'y aura "pas de nouvel impôt pendant le quinquennat"

| AFP | 514 | 4 par 1 internautes
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 janvier 2018, concernant l'affaire des laits Lactalis contaminés par des salmonelles
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 janvier 2018, concernant l'affaire des laits Lactalis contaminés par des salmonelles ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a assuré vendredi qu'il n'y aurait "pas de nouvel impôt pendant le quinquennat", malgré la suppression totale de la taxe d'habitation, que le gouvernement envisage de mettre en oeuvre d'ici 2020.

"Il n'y aura pas de nouvel impôt en France pendant le quinquennat, je m'y engage", a déclaré le ministre sur BFMTV et RMC. "On ne supprime pas un impôt pour en rétablir un autre. On ne prend pas dans la poche des Français ce qu'on vient de leur donner de l'autre main", a-t-il ajouté.

Invitée jeudi de l'émission "Questions d'info", Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, avait évoqué la possibilité d'un nouvel "impôt plus juste" pour compenser la suppression de la taxe d'habitation.

"Il faut parler de réforme fiscale et d'impôt plus juste", avait déclaré Mme Gourault, sans toutefois donner de calendrier précis pour la mise en place de la mesure. "Ca doit s'emboîter (avec) la fin de la taxe d'habitation", avait-elle simplement fait savoir.

Dans la soirée, la ministre avait toutefois rétropédalé, en indiquant sur Twitter que la taxe d'habitation ne serait "pas remplacée par un autre impôt". "La fiscalité locale sera entièrement repensée", avait-elle souligné.

Selon Bruno Le Maire, la suppression totale de la taxe d'habitation, qui devrait prolonger la suppression d'ores et déjà votée de cet impôt pour 80% des Français d'ici 2020, devrait coûter "près de 20 milliards d'euros", soit deux fois plus que la réforme d'ores et déjà entérinée.

Les 80% actuels "sont financés sur le budget de l'Etat, qui compense à l'euro près pour les collectivités locales la perte de recettes fiscales", a souligné le ministre, ajoutant que l'Etat trouverait pour le reste des solutions, sans créer de nouvelle taxe.

"Le président de la République avait lui même indiqué il y a quelques mois qu'on pouvait envisager d'attribuer une part de recettes déjà existantes, par exemple une part de la CSG", au financement de cette mesure, a-t-il souligné, estimant que Mme Gourault avait été sans doute "mal comprise".

Dans le budget pour 2018, le gouvernement a entamé la suppression par étapes de la taxe d'habitation pour 80% des ménages à l'horizon 2020. Fin décembre, en promulguant le texte, le président Emmanuel Macron a exprimé son souhait d'abandonner cet impôt pour la totalité des Français dans les mêmes délais.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...