5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Taxe d'habitation, ISF, "flat tax"... Les principales mesures fiscales du budget 2018

| AFP | 284 | 1 par 1 internautes
La réforme de la taxe d'habitation est une des mesures phare du programme d'Emmanuel Macron
La réforme de la taxe d'habitation est une des mesures phare du programme d'Emmanuel Macron ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Voici les principales mesures fiscales de la première partie du projet de loi de finances (PLF) 2018, avec les amendements adoptés en commission, qui devront être revotés dans l'hémicycle entre mardi et vendredi.

D'autres mesures, comme la hausse de la CSG, figurent dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), dont l'examen débute mardi en commission. D'autres encore, comme la baisse de l'impôt sur les sociétés ou du CICE, figurent dans le second volet du PLF, en débat en novembre.

Taxe d'habitation

Mesure phare du programme d'Emmanuel Macron, la réforme de la taxe d'habitation débutera par une première baisse de 3 milliards d'euros.

Près de 80% des foyers actuellement assujettis à cet impôt, soit plus de 17 millions de ménages, seront concernés. Ils "auront un tiers de moins à payer" en 2018, selon le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Deux étapes similaires suivront en 2019 et 2020, avec des réductions de 6,6 milliards d'euros et de 10,1 milliards, aboutissant à la suppression de cette taxe pour les ménages concernés.

Selon le gouvernement, les communes - dont les recettes proviennent à 36% de la taxe d'habitation - ne seront pas lésées, le manque à gagner devant être compensé par l’État.

Impôt sur la fortune

L'ISF, qui touche aujourd'hui 351.000 foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros, sera transformé en "impôt sur la fortune immobilière" (IFI), de façon à exempter de taxes les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie...).

Cette réforme devrait entraîner un manque à gagner de près de 3,2 milliards d'euros pour l’État. En 2016, l'ISF a rapporté près de 5 milliards.

En commission, les députés ont augmenté la taxation de certains biens de luxe. Ils ont taxé, de 30.000 à 200.000 euros par an, les résidents français propriétaires de bateaux de plaisance de plus de 30 mètres. Ils ont fait passer de 10 à 11% la taxe sur la cession des métaux précieux (or,...). Et ils ont créé une taxe additionnelle, plafonnée à 8.000 euros, pour les voitures de sport, à partir de 36 chevaux fiscaux. Le tout devrait rapporter entre 40 et 50 millions d'euros.

"Flat tax"

Un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, parfois qualifié de "flat tax", sera mis en place sur les revenus mobiliers, à l'exception du Livret A, du PEA (épargne en actions) et des contrats d'assurance-vie de moins de 150.000 euros et gardés plus de huit ans.

Cette réforme, visant à simplifier la fiscalité du capital et à la rapprocher du niveau des autres pays européens, coûtera 1,3 milliard d'euros aux finances publiques en 2018 et 1,9 milliard en 2019, selon le gouvernement. Un chiffre sous-évalué, selon l'OFCE, qui évoque un impact de 4 milliards d'euros.

En commission, les députés ont décidé que la flat tax s'appliquerait à tous les contrats d'assurance-vie de moins de huit ans (le PLF le prévoyait uniquement pour un encours supérieur à 150.000 euros). Le taux du PFU se substituera aux taux actuels de 50,5% (moins de quatre ans) et de 30,5% (entre quatre et huit ans).

Ils ont également souhaité s'assurer que l'imposition des plus-values professionnelles des artisans, commerçants et agriculteurs ne dépasse pas 30%. Pour faciliter la transmission d'entreprises, l’abattement de 500.000 euros bénéficiant aux dirigeants de PME lors de la cession pourra être utilisé en dehors du cas d'un départ à la retraite (mais une seule fois dans la vie).

Fiscalité énergétique

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) augmentera de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans, pour s'aligner sur la fiscalité de l'essence.

Avec la hausse programmée de la taxe carbone, le diesel devrait rapporter 3,7 milliards d'euros de plus aux caisses de l’État en 2018.

Face aux protestations des professionnels du bâtiment, les députés ont repoussé en commission de trois mois la fin du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) pour le changement des portes d'entrée, fenêtres et volets isolants. La réduction de ce crédit de 30 à 15% n'interviendra qu'au 1er janvier et sa suppression le 30 juin.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/01/2018

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 janvier 2018, concernant l'affaire des laits Lactalis contaminés par des salmonelles ( ERIC PIERMONT /…

Publié le 10/01/2018

Le commissaire européen chargé du budget, Günther Oettinger, le 28 juin 2017 à Bruxelles ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )La Commission européenne a proposé mercredi l'instauration d'une…

Publié le 10/01/2018

Le ministre du commerce américain, Wilbur Ross, à Washington le 12 décembre 2017 ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )Le ministre du commerce américain, Wilbur Ross, a confirmé mercredi son…

Publié le 10/01/2018

Ingenico s’est associé à Navya, spécialiste des véhicules autonomes, pour intégrer un écran connecté à l’intérieur de ses taxis autonomes ou « Autonom Cabs ». De ce fait, les premiers…

Publié le 09/01/2018

Des manifestants prennent part à un rassemblement pour protester contre les conditions de travail des VTC, place de la Bastille à Paris, le 16 janvier 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS