En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 848.03 PTS
+0.18 %
5 844.0
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 605.13
+0.14 %
DAX PTS
13 070.72
-0.27 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
-0.1 %
1.109
0. %

Taxation du numérique: Le Maire laisse entendre que les Etats-Unis ne veulent plus d'un accord

| AFP | 272 | 5 par 1 internautes
Bruno Le Maire à Matignon le 1er décembre 2019
Bruno Le Maire à Matignon le 1er décembre 2019 ( Philippe LOPEZ / AFP )

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a laissé entendre lundi que les Etats-Unis ne voulaient plus d'un accord international sur la taxation des géants du numérique et assuré que la France ne renoncerait "jamais" à sa propre taxe.

"Nous voyons que les Etats-Unis sont en train de faire machine arrière" dans la négociation en cours d'un accord international au sein de l'OCDE pour taxer les géants du numérique, a expliqué le ministre sur France Inter.

"Après avoir réclamé une solution internationale à l'OCDE, (Washington) n'est pas sûr d'en vouloir", a-t-il ajouté, alors que le bureau du Représentant américain au Commerce (USTR) doit présenter lundi les conclusions de son enquête sur l'impact sur les entreprises américaines de la taxe française.

Selon M. Le Maire, l'administration de Donald Trump pourrait désormais "se contenter d'imposer des sanctions sur la France qui a décidé une taxation internationale".

"Mon message va être clair: nous n'abandonnerons jamais, jamais, jamais, cette volonté juste de taxer les géants du numérique", a affirmé le ministre.

Les Etats-Unis, qui bloquaient depuis plusieurs années les négociations au sein de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), les ont relancées en début d'année afin de trouver un accord international sur la taxation du numérique.

La France avait pris les devants en appliquant dès cette année une taxe nationale et d'autres pays, comme l'Italie ou la Grande-Bretagne, envisagent de faire de même.

Dès cet été, Paris s'était engagé à abandonner sa taxe dès qu'une solution internationale aura été trouvée sous l'égide de l'OCDE.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Theradiag renforce sa présence à l'international...

Publié le 10/12/2019

Deux mois après l'intervention, aucune complication n'est survenue et la patiente se porte bien. I.Ceram confirme sa volonté de se positionner en tant que leader mondial des implants en céramique…

Publié le 10/12/2019

Boeing a engrangé en novembre ses premières commandes de B-737 Max depuis que la flotte de cet l'appareil est clouée au sol, en mars dernier.

Publié le 10/12/2019

Le contrat est transféré à compter de 2020...

Publié le 10/12/2019

Les distributions afférentes à l'exercice 2019 sont donc de 0,43 euro par action...