Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 947.47 PTS
+0.42 %
5 949.50
+0.6 %
SBF 120 PTS
4 605.66
+0.55 %
DAX PTS
12 840.23
+0.44 %
Dow Jones PTS
30 775.43
-0.82 %
11 503.72
-1.33 %
1.045
-0.25 %

Taux : la Fed optimiste, mais maintiendra son rythme graduel

| Boursier | 835 | Aucun vote sur cette news

La Fed prévoit désormais 4 hausses de taux cette année, mais elle ne s'inquiète pas d'un dérapage de l'inflation, et conservera un rythme graduel pour normaliser ses taux.

Taux : la Fed optimiste, mais maintiendra son rythme graduel
Credits Reuters

La Réserve fédérale américaine a procédé mercredi, comme l'attendaient les marchés, à une deuxième hausse de ses taux directeurs depuis début 2018. Elle a précisé qu'elle comptait relever au total ses taux quatre fois cette année, et non trois fois, comme elle le prévoyait précédemment.

La banque centrale américaine a soufflé le chaud et le froid, en adoptant d'une part un ton légèrement plus "faucon" que lors de sa précédente réunion, tout en affirmant d'autre part qu'elle ne modifierait pas son approche graduelle pour relever ses taux directeurs et qu'elle n'anticipait pas de dérapage inflationniste.

La Fed soucieuse de ne pas "resserrer trop vite"

Le président de la Fed, Jerome Powell, a ainsi estimé lors de sa conférence de presse que l'économie américaine "se porte très bien", ce qui a permis à la Fed de "franchir une nouvelle étape" dans son processus de normalisation de ses taux directeurs. Il a toutefois ajouté qu'il était attentif à ne "pas resserrer trop trop vite" la politique monétaire de la Fed.

Dans ses nouvelles projections médianes, la Fed anticipe donc 4 hausses cette année pour porter le taux des "fed funds" à 2,4% à la fin 2018. Puis trois autres tours de vis interviendraient en 2019 pour atteindre 3,1%, et un seul en 2020 à 3,4%. Quant à l'inflation, elle a été revue en légère hausse cette année à 2% pour l'indice "core PCE" (le plus suivi par la Fed) contre 1,9% précédemment. Cependant, pour 2019 et 2020, la Fed ne prévoit pas d'accélération des prix, avec des prévisions maintenues à 2,1% pour les deux années suivantes.

Pas de dérapage inflationniste en vue malgré la hausse du pétrole

Concernant l'évolution des prix, le patron de la Fed a indiqué que la hausse des cours du pétrole allait pousser l'inflation au dessus de l'objectif de 2%, mais que ce phénomène serait "temporaire". M. Powell a ajouté qu'il ne cherchait pas à "crier victoire contre l'inflation" et a précisé que la Fed considérait que la normalisation monétaire progressive ne sera pas de nature à peser sur la croissance ni sur la bonne tenue du marché de l'emploi américain.

La Fed voit ce marché de l'emploi continuer de s'améliorer, avec un taux de chômage à 3,6% en 2018 (contre 3,8% prévu précédemment), et 3,5% en 2019 et 2020 (contre 3,6% prévu précédemment). La croissance du PIB des Etats-Unis est revu en légère hausse pour cette année (2,8% au lieu de 2,7%) mais pour les deux années suivantes, la Fed a maintenu ses prévisions précédentes (2,4% en 2019 et 2,2% en 2020).

Les tensions commerciales n'ont pas d'impact jusqu'ici

Dans son communiqué, la Fed a retiré la mention selon laquelle les taux resteraient "durablement" en dessous de leur tendance à long terme. La Fed parle désormais de "futures hausses graduelles" au lieu d'évoquer des "ajustements" de ses taux. Les responsables de la banque centrale ont aussi signalé que les "indicateurs d'inflation à plus long terme sont peu modifiés".

La politique fiscale de Trump va constituer un "soutien significatif" pour la demande sur les trois prochaines années, a aussi estimé le patron de la Fed. Pour l'instant il n'y a pas d'impact négatif visible des disputes commerciales dans les statistiques économiques, a ajouté M. Powell. Il a refusé de commenter les tensions commerciales qui agitent le G7 après l'échec du sommet tenu la semaine dernière au Canada.

Une conférence de presse après chaque réunion de la Fed à partir de 2019

Par ailleurs, Jerome Powell a annoncé une amélioration de la communication de la Fed par l'instauration d'une conférence de presse après chaque réunion, c'est à dire 8 fois par an, et ce à partir de janvier 2019.

Jusqu'ici le président ne s'exprimait que quatre fois par an, soit une fois sur deux après les réunions de la banque centrale. En outre, le patron de la Fed est entendu en public plusieurs fois par an devant des commissions du Congrès américain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 juillet 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 01/07/2022

L'homme d'affaire français Stéphane Courbit en 2015 ( MEHDI FEDOUACH / AFP )Banijay, géant mondial de la télévision, et Betclic, poids lourd européen du pari sportif en ligne, ont fait leur…

Publié le 01/07/2022

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris était quasi stable vendredi en début de séance, après une ouverture…

Publié le 01/07/2022

Sur le front économique à Wall Street ce vendredi...

Publié le 01/07/2022

L'Indice des Acheteurs PMI S&P Global, un indice composite établi sur la base de cinq indices individuels (nouvelles commandes, production, emploi,...

Publié le 01/07/2022

Essor des énergies renouvelables et des besoins en électricité, équipements vieillissants: le gestionnaire du réseau électrique RTE va devoir investir des sommes colossales ces prochaines…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/07/2022

Oncodesign annonce la séparation de ses deux branches d’activité Service et Biotech et l’entrée en négociations exclusives avec Elyan Partners pour une participation majoritaire au capital…

Publié le 01/07/2022

L'Olympique Lyonnais annonce le retour de son milieu de terrain, champion du monde et vainqueur de la Ligue des Champions, Corentin Tolisso, pour les...

Publié le 01/07/2022

bonyf affiche en 2021 un chiffre d'affaires de 2,71 ME en progression de 14,2%, portée par le retour progressif à la normale de l'activité économique...

Publié le 01/07/2022

Axa a annoncé avoir finalisé la transformation précédemment annoncée d’Axa S.A., la holding du groupe Axa, en réassureur interne du groupe, à l’issue de sa fusion en date du 30 juin 2022…

Publié le 01/07/2022

Renault Group a confié à Exane BNP Paribas, à compter du 1er juillet 2022 et pour une durée d'un an renouvelable par tacite reconduction, la mise en...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne