En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.10 PTS
-0.57 %
4 839.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
3 865.49
-0.45 %
DAX PTS
11 084.45
-0.46 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.11 %

Taux : la Fed maintient le cap malgré les critiques de Trump (Minutes)

| Boursier | 375 | Aucun vote sur cette news

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed montre que les banquiers centraux américains entendent continuer à relever progressivement les taux directeurs, dans un contexte économique favorable outre-Atlantique.

Taux : la Fed maintient le cap malgré les critiques de Trump (Minutes)
Credits Carlos Barria / Reuters

Les critiques acerbes émises par Donald Trump ces dernières semaines ne semblent avoir aucun effet sur les membre de la Fed, qui comptent bien garder le cap du resserrement progressif de leur politique monétaire. Ainsi, les Minutes (le compte-rendu) de la dernière réunion de la Fed, les 25 et 26 septembre, publiées mercredi soir, montrent que les banquiers centraux jugent "qu'il serait certainement cohérent" de continuer à relever progressivement les taux directeurs dans un contexte économique porteur, marqué par le retour du plein emploi et une inflation remontée près de l'objectif de 2% de la Fed.

La Fed cherche à agir ni trop vite, ni trop lentement

Lors de la réunion de septembre, la décision de relever les taux directeurs, pour les porter entre 2% et 2,25%, a été prise à l'unanimité, relève aussi le compte-rendu.

Cette approche graduelle permettrait "d'équilibrer les risques" entre resserrer trop rapidement la politique monétaire et au contraire la resserrer trop lentement. La Fed se dit consciente du fait que des hausses trop rapides "pourraient conduire à un brusque ralentissement de l'économie et le retour de l'inflation sous l'objectif de 2%".

A l'inverse, souligne aussi la Fed, agir trop lentement "comporterait le risque de pousser l'inflation durablement au-dessus de l'objectif, et de possiblement créer des déséquilibres financiers".

Wall Street dubitatif, le dollar et les taux montent

Les marchés financiers ont peu réagi à cette publication, qui n'apporte pas d'éléments de surprise, et semble confirmer que la Fed, sauf événements imprévisibles, devrait relever en décembre ses taux directeurs pour une 4ème fois cette année.

A Wall Street, les indices boursiers ont légèrement réduit leurs pertes après cette publication, mais restaient hésitants. Le Dow Jones (-0,5%) et le Nasdaq (-0,15%) cédaient du terrain une demi-heure avant la clôture. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans a repris sa progression à 3,18% (+2 points de base) tandis que l'indice du dollar progressait assez nettement de 0,6% à 95,62 points.

Donald Trump ne décolère pas contre les hausses de taux

Mardi, Donald Trump avait repris son offensive contre la hausse des taux de la Fed. Sur le réseau 'Fox Business Network', le président américain a estimé cette fois que la Fed était sa "plus grande menace". La semaine dernière, il avait déjà attaqué plusieurs fois la Fed, l'accusant notamment d'être "devenue folle" en relevant ses taux trop rapidement, au risque d'étouffer la croissance aux Etats-Unis.

"Ma plus grande menace est la Fed. Parce qu'elle relève ses taux trop vite", s'est exclamé mardi le président américain. "Comme ils sont indépendants, je ne leur parle pas, mais je ne suis pas satisfait de ce qu'il (le président de la Fed Jerome Powell : ndlr) fait, parce que cela va trop vite et que lorsqu'on voit les derniers chiffres de l'inflation, ils sont très bas".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en baisse à l’approche de la mi-séance. Le contexte est toujours empli de craintes concernant le ralentissement de la croissance chinoise et l’état de…

Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 11,33% à 66,80 euros sur la place de Paris, dans le sillage d’une solide publication trimestrielle. Cela a conduit le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a relevé ses…

Publié le 22/01/2019

Par courrier reçu le 21 janvier 2019 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 22/01/2019

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques. Oxis Energy est…

Publié le 22/01/2019

Le titre casse la résistance des 10.4 euros, qui contenait les cours depuis février 2018. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont proches d'effectuer un…