En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 007.14 PTS
-
5 008.00
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 943.47
-
DAX PTS
12 528.18
-
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.128
+0.32 %

Taux : l'inversion de la courbe des taux US, pas si grave ?

| Boursier | 2078 | 5 par 1 internautes

Les taux longs américains pointent depuis vendredi en dessous des taux à court terme. Une anomalie qui pourrait annoncer une récession dans les trimestres à venir...

Taux : l'inversion de la courbe des taux US, pas si grave ?
Credits Reuters

Le spectre de l'inversion de la courbe des taux est revenu hanter les marchés financiers américains depuis vendredi dernier. Ce phénomène est généralement un signe avant-coureur d'une récession dans les trimestres à venir, mais les économistes ne s'accordent pas sur la précision et le calendrier de cet indicateur.

Depuis des mois, les investisseurs surveillent avec inquiétude la courbe des taux américaine, qui reflète le niveau des taux d'intérêts en fonction de la durée des emprunts d'Etat. Dans un contexte de croissance économique, cette courbe évolue de manière croissante (plus la durée d'emprunt est longue, plus les taux sont élevés).

Les rendements des bons du trésor à 10 ans sont passé sous ceux à 3 mois

Or, depuis des mois, la courbe s'est aplatie, les taux longs restant assez bas, tandis que les taux courts sont remontés sous l'effet des hausses des taux de la Réserve fédérale (4 tour de vis en 2018, avant une pause en 2019). Depuis vendredi dernier, après l'annonce de statistiques d'activité décevantes en Europe et dans une moindre mesure aux Etats-Unis, il s'est produit une inversion de cette courbe sur un segment très surveillé par les économistes, celui des taux à 10 ans et des taux à 3 mois.

Ainsi, mardi soir, le rendement de l'emprunt d'Etat américain (T-Bond) à 10 ans a terminé à 2,42% (+2 points de base) après être tombé lundi sous 2,4% pour la première fois depuis 2017. Depuis vendredi, il est inférieur au rendement de la note à 3 mois, qui est resté campé à 2,44%... Une situation anormale donc, puisque dans un contexte de croissance, plus la durée d'emprunt est longue, plus les taux d'intérêts devraient être élevés.

Vendredi, les marchés boursiers ont réagi par une nette baisse à ces anomalies des marchés de taux, mais ils se sont stabilisés lundi et ont repris de la hauteur mardi après des commentaires d'économistes soulignant que le risque de récession paraît assez faible aux Etats-Unis, malgré le ralentissement mondial constaté dans les statistiques.

La baisse des taux longs liée à des facteurs extérieurs aux Etats-Unis

La banque d'affaires Goldman Sachs notamment, a mis en garde mardi contre des conclusions trop hâtives concernant l'inversion de la courbe des taux. GS a jugé que les risques de récession était "assez bas", dans la mesure ou seule une petite partie de la courbe des taux s'est inversée. La baisse des taux longs est due à des facteurs extérieurs aux Etats-Unis, a aussi souligné la banque d'affaires, dans une note publiée mardi.

Dans un contexte mondial incertain, les investisseurs mondiaux achètent des T-Bond à 10 ans en tant que valeur-refuge, mais cet engouement entraîne une hausse des cours, et donc un recul mécanique des taux (qui évoluent en sens inverse des prix des obligations).

De son côté, Mary Daly, la patronne de la Fed de San Francisco, a affirmé mardi qu'elle n'était "pas affolée" par la récente inversion de la courbe des taux souverains américains, estimant que cela n'était pas forcément un signe de récession.

Lors d'une conférence, Mme Daly a souligné que la baisse des taux souverains américains à long terme n'a que peu de choses à voir avec la santé de l'économie américaine. Par ailleurs, la banquière centrale a estimé que la nouvelle politique de la Fed, qui ne compte plus relever ses taux cette année, devrait "rendre moins susceptible qu'une récession survienne suivant cette inversion de la courbe des taux".

Pour autant, Mary Daly a souhaité que les entreprises et les consommateurs ne soient pas "affolés" par ce phénomène, sinon, cela pourrait produire une "prophétie auto-réalisatrice", a-t-elle reconnu.

Historiquement, l'inversion de la courbe est suivie d'une récession dans les 15 mois...

Dans une note publiée mardi, les économistes du Crédit Suisse ont posé la question de savoir si la courbe des rendements US est toujours pertinente en raison des politiques monétaires peu orthodoxes menées dans le monde entier et qui pourraient fausser les rendements américains (assouplissement quantitatif au Japon, taux négatifs dans la zone euro...)

La banque a cependant rappelé qu'au cours des sept dernières fois où la courbe de rendement s'est inversée (à l'exclusion de l'inversion de deux semaines de 1998), l'économie américaine est entrée en récession dans les 15 mois suivants (en moyenne après 11 mois).

Le modèle de récession de la Fed de New York évalue actuellement la probabilité d'une récession au cours des 12 prochains mois à 29%. Il s'agit d'une probabilité plus élevée que celle observée 12 mois avant 5 des 7 dernières récessions...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/07/2020

Laurent-Perrier annonce une progression de +2,6% de son résultat net pour l'exercice 2019-2020...

Publié le 02/07/2020

Hausse moins forte que prévu du chômage dans la zone euro...

Publié le 29/06/2020

Natixis et La Banque Postale ont signé l’accord de rapprochement des activités de gestion de taux et assurantielle annoncé en décembre 2019, marquant la création d'un leader européen, avec…

Publié le 29/06/2020

Ce 28 juin 2020, Natixis et La Banque Postale ont signé l’accord de rapprochement des activités de gestion de taux et assurantielle annoncé en décembre 2019, marquant la création d'un leader…

Publié le 25/06/2020

La livre turque s’est renforcée après la décision inattendue de la Banque centrale turque de maintenir sa politique monétaire. L’euro perd 0,32% à 7,6902 livres turques en fin…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

Air France et HOP! ont présenté ce jour à leurs représentants du personnel leurs orientations stratégiques et les perspectives d'adaptation des...

Publié le 03/07/2020

Le projet d'offre publique d'achat visant les actions et les bons de souscription d'actions rachetables de Mediawan initiée par BidCo Breteuil a été...

Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé que la reprise de la cotation de ses titres a été fixée au lundi 6 juillet 2020. Ce, après voir précisé qu'après d’intenses…

Publié le 03/07/2020

GTT a annoncé avoir reçu, fin juin, une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda) pour la conception des cuves de cinq méthaniers brise-glace de type ARC7…

Publié le 03/07/2020

GTT a reçu fin juin une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex pour la conception des cuves de cinq méthaniers...