En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.05 %

Tabac: six hausses de prix d'ici fin 2020 pour arriver à 10 euros le paquet

| AFP | 397 | Aucun vote sur cette news
Six hausses du prix du tabac sont programmées pour arriver à 10 euros le paquet fin 2020
Six hausses du prix du tabac sont programmées pour arriver à 10 euros le paquet fin 2020 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le prix du paquet de tabac augmentera six fois d'ici fin 2020 pour atteindre 10 euros, à commencer par une hausse de 35 centimes cette année, a annoncé mercredi la ministre de la Santé, suscitant la grogne des industriels et buralistes.

"Nous allons harmoniser le prix du paquet du tabac, notamment les (prix) plus faibles, dès la fin de l'année (...) en augmentant en moyenne de 35 centimes d'euros pour aboutir à des paquets à 7,10 euros. Puis il y aura une hausse d'un euro en mars prochain", a déclaré Agnès Buzyn sur Europe 1.

"Il y a aura ensuite des hausses de 50 centimes d'euros en avril et en novembre 2019, de 50 centimes en avril 2020 et de 40 centimes en novembre 2020", a détaillé la ministre.

Ces hausses étalées dans le temps permettront "aux gens de se préparer, de trouver les moyens d'arrêter de fumer, c'est un calendrier qui permet à chacun de se mettre dans la perspective de l'arrêt", a souligné Mme Buzyn.

En France, rappelait récemment la ministre, 29% de la population fume, tandis que dans les pays déjà passés par une forte hausse du prix du tabac, comme la Grande Bretagne, cette proportion est inférieure à 20%.

Le prix du paquet de tabac à 10 euros était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Pour Brian Dalton, responsable communication chez Seita, "les mesures annoncées par la ministre de la Santé sont à la fois biaisées et inadaptées: en choisissant de s'attaquer aux marques d'entrée de gamme, cette mesure a peu de chance de faire reculer le tabagisme en France car on sait que ce sont les marques les plus chères qui captent le plus de fumeurs".

Paquets de cigarettes chez un buraliste à Paris, le 24 octobre 2016
Paquets de cigarettes chez un buraliste à Paris, le 24 octobre 2016 ( ERIC FEFERBERG / AFP/Archives )

"Un prix unique à 7,10 euros serait un cadeau sans précédent pour le leader du marché", à savoir son concurrent Marlboro, déplore M. Dalton.

Cette marque n'augmenterait que de 10 centimes par paquet, contre 70 centimes pour les moins chers (6,30 euros).

- Manifestation le 4 octobre -

Des paquets de cigarettes chez un buraliste à New York City, le 1er avril 2009
Des paquets de cigarettes chez un buraliste à New York City, le 1er avril 2009 ( MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Eric Sensi-Minautier, directeur de la communication chez British American Tobacco (BAT) "note la volonté de la ministre d'avoir une politique de lutte contre le tabagisme ambitieuse" mais juge qu'elle "se trompe de cible: ce sont les cigarettes chères qui sont en croissance et non les cigarettes d'entrée de gamme".

Selon lui, "par le matraquage fiscal, on pousse les fumeurs vers le marché parallèle". Ce marché, qui comprend les ventes hors du réseau des bureaux de tabac, atteint déjà 27,1% de la consommation, selon une étude de KPMG.

Du côté des anti-cigarettes, les associations de l'Alliance contre le tabac "se félicitent" de la hausse d'un euro prévue début 2018, mais déplorent que les "petites augmentations" de 2019 et 2020 soit trop progressives.

"C'est dommage qu'on ne passe pas de 7 à 10 euros tout de suite, mais je dis bravo à la hausse initiale de 1,35 euros", affirme à l'AFP Gérard Audureau, président de l'association Droits des non-fumeurs (DNF).

Selon lui, cette augmentation pourrait entraîner à elle seule une réduction de 10% du nombre de fumeurs.

La confédération des buralistes regrette "l'absence de concertation (...) promise par la ministre". Son secrétaire général Jean-Luc Renaud juge ces "hausses désastreuses", et "malheureusement pas accompagnées d'un réel plan de lutte contre le marché parallèle".

Il lance un appel aux buralistes pour une manifestation le 4 octobre à Paris.

Enfin, Philip Morris rappelle "que si l'évolution du cadre fiscal des produits du tabac en France est décidée par les pouvoirs publics, et que ceci peut avoir une influence sur la décision de chaque fabricant, les prix de vente au détail sont en revanche déterminés librement par chacun d'entre eux".

En France, les fabricants de tabac, et non l'Etat, fixent les prix de vente aux consommateurs mais les taxes en représentent plus de 80%. Le tabac rapporte à l'Etat environ 14 milliards d'euros par an.

Le tabac est responsable du décès prématuré de "plus de 75.000 personnes" chaque année, selon le rapport 2017 de référence sur la santé des Français.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

L'ANR triple net EPRA ressort à 54,9 E/action au terme du semestre...

Publié le 20/07/2018

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale annuelle du 20 juillet 2018   L'assemblée générale mixte (ordinaire et extraordinaire) des actionnaires de la société BIGBEN…

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…