5 399.45 PTS
-0.51 %
5 385.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les buralistes dans la rue, contre la hausse des prix du tabac

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris
Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Environ 1.000 buralistes "en colère" venus de toute la France ont manifesté mercredi à Paris dans le calme pour dénoncer le paquet de cigarettes à 10 euros en 2020 et réclamer un plan de lutte contre le marché parallèle.

"Nous sommes une profession travailleuse, disposée à soutenir toute politique de santé publique qui s'avère efficace, mais en retour, nous demandons à être écoutés, par Bercy, par le ministère de la Santé, comme on nous l'avait promis et ce n'est pas le cas!", s'est insurgé devant les manifestants Jean-Luc Renaud, secrétaire général de la confédération des buralistes.

Sur les diverses banderoles, on pouvait lire: "paquet à 10 euros, clients rackettés, commerces de proximité menacés" ou encore "hausse des prix du tabac = trafic à tout va!". Les buralistes ont défilé entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale.

Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris
Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Des parlementaires tels que le député LR de la Loire Dino Cinieri, le député (UDI) Charles de Courson ou encore Marc Le Fur, député LR des Côtes d'Armor, ont apporté leur soutien aux 25.000 buralistes français en prenant la parole devant les manifestants.

Un peu plus tôt dans la matinée, une centaine de voitures avaient mené, à l'appel de la fédération des buralistes d'Ile-de-France, une opération escargot entre Maisons-Alfort et la capitale, bloquant temporairement le périphérique parisien.

En juillet, les buralistes avaient manifesté en masquant des radars automatiques dans toute la France.

Venu du centre de la France, Jean-Marie Sire, débitant de tabac dans une commune de 900 habitants, se dit "écœuré" par la politique menée contre le tabac actuellement.

"Nous sommes les seuls en Europe à avoir bientôt un paquet de cigarettes à 10 euros, quand nos voisins espagnols, italiens proposent des paquets à 5 euros, ce n'est pas normal, on demande l’harmonisation des prix pour toute l'Europe", dénonce ce commerçant pour qui "le marché parallèle va exploser".

Ce marché parallèle, qui comprend les ventes hors du réseau des bureaux de tabac, atteint déjà 27,1% de la consommation, selon une étude de KPMG.

Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, doit recevoir vendredi matin à Bercy une délégation de la confédération des buralistes.

Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris
Manifestation de buralistes entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale à Paris, le 4 octobre 2017 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

"Nous allons rappeler à M. Darmanin qu'à l'époque où il était encore maire de Tourcoing, il manifestait aux côtés des buralistes", a ironisé M. Renaud, avant d'ajouter "que dans 15 jours, devant le congrès des buralistes à Paris, il faudra que le ministre prenne la responsabilité de sa politique".

De son côté, Bernard Gasq, président de la fédération d'Ile-de-France exige deux mesures "qui formeront un plan contre le commerce parallèle, corollaire indispensable de cette hausse des prix: la mise en oeuvre immédiate du protocole de l'OMS pour éliminer le commerce illicite du tabac, promesse d'Emmanuel Macron" et "l'aggravation des peines pour vol, recel et revente du tabac".

Le prix du paquet de tabac doit augmenter six fois d'ici fin 2020 pour atteindre 10 euros, selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Le tabac est responsable du décès prématuré de "plus de 75.000 personnes" chaque année, selon le rapport 2017 de référence sur la santé des Français.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS