5 349.30 PTS
-0.15 %
5 347.0
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 661.03
+0.62 %
6 457.29
+1.05 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Subaru rappelle près de 400.000 voitures au Japon

| AFP | 90 | Aucun vote sur cette news
Subaru rappelle près de 400.000 voitures au Japon
Subaru rappelle près de 400.000 voitures au Japon ( BEHROUZ MEHRI / AFP/Archives )

Le constructeur automobile japonais Subaru a rappelé près de 400.000 véhicules sur le marché japonais en raison d'inspections effectuées par du personnel non certifié, a indiqué jeudi à l'AFP un porte-parole de la société.

Le rappel concerne neuf modèles, dont une voiture de sport fabriquée par Subaru pour le géant japonais Toyota, mais les unités vendues à l'étranger ne sont pas affectées, a précisé le porte-parole.

Subaru avait admis le mois dernier que du personnel non habilité avait mené des inspections dans deux usines situées au nord-ouest de Tokyo.

Le constructeur avait alors dit envisager de rappeler 250.000 voitures pour un coût d'environ cinq milliards de yens (près de 38 milliards d'euros). La somme que coûtera au total ce rappel de 395.000 véhicules n'était pas dévoilée jeudi.

Les véhicules concernés ont été produits sur deux sites de production de janvier 2014 à octobre 2017.

Les unités achetées avant cette période ont subi des contrôles obligatoires trois ans après leur acquisition, a précisé un responsable du ministère des Transports. "Il n'y a pas de problème avec les voitures plus anciennes car il est déjà confirmé qu'elles respectent les normes de sécurité", a déclaré ce responsable.

Un porte-parole de Subaru a précisé que le groupe avait décidé d'inspecter à nouveau les voitures produites au Japon après 2014 et pas seulement celles dont on pense qu'elles ont été examinées par du personnel non certifié.

Le groupe a toutefois estimé que même s'ils n'avaient pas les certifications requises pour inspecter ses voitures destinées au marché japonais, les contrôleurs étaient techniquement compétents, sous-entendant par là que la qualité des véhicules n'était pas remise en question.

Du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, le constructeur a vendu près de 159.000 voitures au Japon, et quelque 900.000 à l'étranger.

Subaru (anciennement Fuji Heavy Industries) est le deuxième constructeur japonais à être rattrapé par ce genre de mauvaises pratiques de certifications, après Nissan, le numéro deux japonais de l'automobile, qui a lancé en septembre un rappel de plus d'un million de ses véhicules vendus dans le pays depuis 2014.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS