5 392.30 PTS
-0.13 %
5 389.50
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 295.46
-0.19 %
DAX PTS
13 139.59
-0.11 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

STX: Paris serait prêt à donner la majorité à Fincantieri (presse)

| AFP | 489 | Aucun vote sur cette news
Les chantiers navals de STX France à Saint-Nazaire près de Nantes, le 27 juillet 2017
Les chantiers navals de STX France à Saint-Nazaire près de Nantes, le 27 juillet 2017 ( DAMIEN MEYER / AFP )

Paris ne serait plus opposé à l'idée de donner la majorité du chantier naval STX France à Fincantieri, comme le réclame le gouvernement italien, affirme vendredi le quotidien La Repubblica.

Le journal cite une source anonyme, à l'intérieur du gouvernement français et proche du dossier, qui affirme: "les 51% ne sont plus tabous pour nous. Nous rendrons les Italiens heureux et nous le serons nous aussi".

D'après La Repubblica, "la solution identifiée prévoit des pouvoirs renforcés et des garanties dans le conseil d'administration et en matière de stratégie pour l'actionnaire français".

"Contrairement à ce qui était imaginé depuis des semaines on ne procèderait plus à une alliance sur tous les navires civils et militaires entre Fincantieri et Naval Group, mais on se concentrerait sur la seule composante civile liée principalement au segment de la construction des navires de croisière", poursuit la Repubblica.

"Il serait trop complexe d'inclure immédiatement le militaire, qui fait appel à d'autres acteurs: Thales en France, actionnaire de Naval Group, et Leonardo en Italie", ajoute le journal.

Contacté par l'AFP, le ministère français de l'Economie a refusé de confirmer l'information. Fincantieri s'est de son côté refusé à tout commentaire.

La crise entre Paris et Rome a éclaté avec la nationalisation "temporaire" fin juillet de STX France, pourtant promis à Fincantieri sous la présidence de François Hollande.

Son successeur Emmanuel Macron a décidé de rouvrir le dossier, estimant que l'accord n'était "pas suffisamment protecteur des intérêts industriels stratégiques français". Révisant le pacte d'actionnaires, il a proposé à l'Italie un accord 50-50, ce que Rome refuse, exigeant 51% pour Fincantieri.

Les deux capitales se sont donné jusqu'au 27 septembre, date d'un sommet à Lyon entre MM. Macron et le le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni, pour tenter de trouver une solution "réciproquement acceptable".

Mardi, M. Gentiloni s'était dit "confiant", tandis que le ministre du Développement économique, Carlo Calenda, avait souligné: "Nous sommes en train de travailler et nous espérons parvenir à une solution bonne pour tous, en particulier dans une perspective européenne. Je crois que nous réussirons".

Pour faciliter un accord, Paris avait évoqué l'idée d'un grand pôle naval, civil et militaire, entre la France et l'Italie, ce à quoi le gouvernement italien s'est montré favorable.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 11/12/2017

Dara Khosrowshahi, PDG de l'entreprise américaine Uber, à Brasilia, 31 octobre 2017 ( Sergio LIMA / AFP/Archives )Le procès opposant la compagnie américaine de voitures privées Uber à…

Publié le 11/12/2017

Une explosion s'est produite à New York au coeur de Manahattan, dont la skyline au sud de l'île est reproduite dans cette photo prise le 16 octobre ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH…

Publié le 11/12/2017

Logements à vendre dans une rue résidentielle de Londres le 29 décembre 2016 ( Justin TALLIS / AFP/Archives )Les prix des logements à Londres vont baisser encore de 2% en 2018, a prévenu le…

Publié le 11/12/2017

Des partisans du transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) simulent un crash d'avion, le 25 novembre 2017 à Nantes ( JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP )C'est le…

Publié le 11/12/2017

  Communiqué de presse 11 décembre 2017         Le groupe EDF se mobilise et lance le Plan Solaire pour développer 30 GW d'énergie solaire en…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Le groupe prévoit 60 GW de capacités en 2035...

Publié le 11/12/2017

Le bras de fer peut-il prendre fin entre les deux groupes ?

Publié le 11/12/2017

Le PDG et premier actionnaire de Canadian Solar, Shawn Qu, a l'intention de retirer la société spécialisée dans l'énergie solaire de la cote. Pour cela il propose 18,47 dollars par action soit…

Publié le 11/12/2017

Lundi 11 décembre 2017Aucune publication d'entreprise n'est annoncée.Mardi 12 décembre 2017COMPAGNIE DES ALPESLe groupe de loisirs détaillera ses résultats annuels avant le début des…

Publié le 11/12/2017

Inside Secure, au cœur des solutions de sécurité pour les appareils mobiles et connectés, et Lufthansa Technik, l'un des principaux fournisseurs de solutions techniques pour l'aéronautique dans…

CONTENUS SPONSORISÉS