En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.63 PTS
+0.06 %
5 620.50
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 427.98
+0.09 %
DAX PTS
12 448.32
+0.14 %
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
+0.00 %
1.121
+0.03 %

Sommet de l'UA: Nigeria et Bénin adhèrent à la Zlec

| AFP | 176 | Aucun vote sur cette news
Sommet de l'Union africaine, le 5 juillet 2019 à Niamey, au Niger
Sommet de l'Union africaine, le 5 juillet 2019 à Niamey, au Niger ( ISSOUF SANOGO / AFP )

Le Nigeria et le Bénin, deux des pays qui n'avaient pas encore signé l'accord, ont adhéré dimanche à la zone de libre échange continentale (Zlec) lors de l'ouverture du sommet de l'Union africaine à Niamey.

Le président nigérian Muhammadu Buhari et le président béninois Patrice Talon ont signé l'accord au Palais des Congrès, sous les applaudissements de leurs homologues africains présents. Le sommet de l'UA doit donner lieu au lancement officiel de la Zlec dans la journée.

54 des 55 pays de l'UA feront donc partie de la Zlec. Seule l’Érythrée n'a pas adhéré. Le Nigeria avait promis de signer en début de semaine mais la signature du Bénin n'avait pas été annoncée.

La Zone de libre-échange continentale en Afrique (Zlec)
La Zone de libre-échange continentale en Afrique (Zlec) ( / AFP )

"C'est le plus grand événement historique pour le continent africain depuis la création de l'OUA (Organisation de l'unité africaine) en 1963", estime l'hôte nigérien, le président Mahamadou Issoufou, un des plus ardents promoteurs de la zone.

La Zlec doit à terme constituer un marché de 1,2 milliard de personnes et permettre de faire passer les échanges intra-africains de 15% à 60%, selon l'UA, et constituer "un pas vers la paix et prospérité".

D'âpres négociations se poursuivent toutefois en coulisses sur sa mise en oeuvre progressive. Le marché devait être actif à partir de 2020.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

De même qu'ils avaient ouvert en repli dans le sillage de Wall Street, les marchés européens progressent désormais modestement, copiant les futures sur les indices américains. Ces derniers ne…

Publié le 17/07/2019

Repli exagéré ?

Publié le 17/07/2019

Ericsson chute de 5,37% à 86,30 couronnes suédoises, l'équipementier télécoms ayant affiché une rentabilité inférieure aux attentes en dépit d’une croissance des revenus plus élevée que…

Publié le 17/07/2019

Virbac progresse de 2,02% à 171,4 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sans grande surprise et surtout, la confirmation de ses perspectives annuelles. Cette publication…

Publié le 17/07/2019

Air France KLM évolue autour de l'équilibre à la mi-journée...