En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 355.21 PTS
+0.74 %
5 356.50
+0.81 %
SBF 120 PTS
4 300.33
+0.72 %
DAX PTS
12 564.38
+0.42 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

SoftBank dit n'avoir pas encore conclu un "accord final" avec Uber

| AFP | 199 | Aucun vote sur cette news
Le patron de SoftBank, Masayoshi Son, à Tokyo, le 7 novembre 2016
Le patron de SoftBank, Masayoshi Son, à Tokyo, le 7 novembre 2016 ( / AFP/Archives )

Le groupe japonais SoftBank a déclaré mardi n'avoir pas encore conclu d'"accord final" avec Uber pour prendre une part de son capital, rappelant qu'il pourrait encore renoncer à investir s'il jugeait les conditions "non satisfaisantes" pour lui.

"Un accord de base" a été trouvé entre la direction et les actionnaires d'Uber d'un côté et SoftBank de l'autre, a confirmé dans un communiqué le groupe japonais de téléphonie mobile et de nouvelles technologies.

Cependant, "il n'y a pas encore d'accord final pour le moment", a-t-il prévenu. "Si les conditions de prix de l'action et du nombre minimum d'actions (à vendre, NDLR) ne sont pas satisfaisantes (...), il est possible que le groupe SoftBank n'investisse pas" dans Uber, est-il précisé dans le communiqué.

L'américain Uber, géant mondial des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), avait annoncé dimanche un accord de principe pour vendre une partie de son capital à SoftBank.

SoftBank pourrait acquérir pour un milliard de dollars de nouvelles actions Uber, au prix auquel elles étaient vendues l'an dernier, et racheter pour 9 milliards de dollars supplémentaires des actions existantes sur le marché secondaire, à un prix plus bas, via une offre publique d'achat (OPA) amicale.

Au terme de l'opération, SoftBank veut obtenir 14% du capital d'Uber, un seuil qui lui donnerait deux sièges au sein du conseil d'administration de la société et de ce fait une voix importante lors des décisions stratégiques.

"Il y a encore beaucoup d'incertitudes sur l'investissement dans Uber (...). Il n'est pas encore dit combien d'actions SoftBank pourra obtenir au prix le plus bas qu'il proposera" sur le marché secondaire, a rappelé à l'AFP David Gibson, analyste de valeurs technologiques chez Macquarie à Tokyo.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

66% de part d'audience...

Publié le 22/06/2018

Sodexo "montre des signes de vie sur le marché de l'éducation aux Etats-Unis". Avec son tracker des "nouveaux contrats" remportés par les sociétés du secteur de la restauration collective,…

Publié le 22/06/2018

A la recherche d'un PDG depuis la démission de Jean-Marc Janaillac, Air France KLM aurait jeté son dévolu sur Philippe Capron, le directeur financier...

Publié le 22/06/2018

L'Arcep tranche en faveur de l'opérateur de Xavier Niel

Publié le 22/06/2018

Le titre ne parvient pas à remonter la pente